Poissons

Poissons : les oubliés

« Mais les poissons ne ressentent pas la douleur » reste une réponse commune lorsque vous évoquez les problèmes de bien-être animal dans le cadre de la pisciculture. Ce n'est tout simplement pas vrai. Les poissons peuvent souffrir ; ils ressentent la douleur, la peur et le stress. Près de 52 millions de tonnes de poissons d'élevage ont été produites en 2006 dans le monde. Pourtant, le bien-être des poissons d'élevage n’est pas protégé. Ce sont des animaux de ferme oubliés.

Les problèmes de bien-être animal

Les poissons d'élevage peuvent souffrir de blessures, en particulier aux nageoires et sur la peau, de malformations du squelette, d’irrégularités cardiaques, de fortes densités d'élevage, d'agressivité, de mauvaises manipulations, de la promiscuité et de l'incapacité d'accomplir leur comportement naturel, des proliférations d'algues et de méduses, des méthodes d'abattage - et la liste est encore longue.

L'Europe ne respecte pas ses règles

CIWF estime qu’aucun animal ne doit souffrir inutilement pour la production alimentaire, et en théorie, l'Union européenne est d'accord. Le traité de Lisbonne énonce que : 

Lorsqu'ils formulent et mettent en œuvre la politique de l'Union dans les domaines de l’agriculture, de la pêche […] l'Union et les États membres tiennent pleinement compte des exigences du bien-être des animaux en tant qu'êtres sensibles.

Pourtant, la Commission européenne a une nouvelle politique de la pêche qui ne fait quasiment pas référence au bien-être des poissons d'élevage. CIWF affirme que la Commission n'a pas considéré de façon adéquate le bien-être des poissons d'élevage dans sa politique commune de la pêche.

Que fait CIWF ?

CIWF travaille pour s'assurer que le bien-être des poissons d'élevage soit protégé. Nous faisons pression sur la Commission européenne pour obtenir l'intégration du bien-être des poissons d'élevage sur son agenda.

Notre récente campagne

  • Nous avons eu récemment une percée : l'UE a accepté l’étiquetage des produits de la pêche selon la méthode de capture en juin 2013. Les nouvelles règles signifient que les étiquettes doivent informer sur la technique pêche, par exemple à la ligne ou au chalut, ainsi que la zone de capture.
  • Fin novembre, nous avons appris que notre plainte avait été rejetée par le médiateur européen. Nous allons continuer à agir auprès de la Commission.
  • Mi-novembre CIWF a participé à une conférence de la Commission sur la pisciculture en Espagne, et a fait pression sur les décideurs clés.
  • Début novembre CIWF a déposé une plainte auprès du Médiateur européen.

Comment agir ?

  • Achetez des poissons sauvages capturés selon des méthodes de pêche durables - recherchez le logo MSC. Si vous achetez du poisson d'élevage, achetez-le bio. Consulter nos conseils pour savoir quels poissons choisir
  • Alertez votre supermarché et demandez lui de proposer plus de poissons issus de pêches durables ou d’élevages biologiques.
  • Faites campagne avec nous pour améliorer le bien-être de tous les animaux d'élevage.

Partager cette page

Recevez notre lettre d'info