Search icon

Les Poulets d’Or

Les Poulets d’Or récompensent depuis 2010 les entreprises et collectivités qui utilisent du poulet « alternatif » (c.à.d. issu d’élevages plus respectueux des animaux) ou qui s’y engagent dans un délai maximal de 5 ans. Chaque année, plus de 280 million de poulets de chair vont bénéficier des engagements de nos lauréats.

Le contexte

Environ 50 milliards de poulets de chair sont abattus chaque année dans le monde, dont neuf milliards aux États-Unis, plus de cinq milliards dans l’UE 27 et environ 740 millions en France. La France produit environ 1 million de tonnes de poulet chaque année et un Français consomme en moyenne 14,8 kg de poulet par an. Plus de 70% des poulets de chair produits dans le monde sont élevés dans des systèmes industriels, ce qui est notamment le cas en France, en Europe et aux États-Unis, ainsi qu’une part grandissante dans les pays en voie de développement.

Les normes minimales pour la protection des poulets de chair sont décrites dans la Directive européenne 2007/43/EC. Malheureusement, cette directive permet des densités élevées et ne demande pas l'accès à la lumière naturelle ou à un environnement enrichi. La loi ne protège pas non plus les poulets contre des taux de croissance de plus en plus élevé ou les restrictions alimentaires (causant la faim chronique) chez les oiseaux reproducteurs.

Les Trophées des Poulets d'Or

Les Trophées ont pour but de valoriser et de récompenser les producteurs, les entreprises agroalimentaires, les entreprises de restauration commerciale, les distributeurs et les collectivités qui ont choisi d’adopter une politique d’approvisionnement responsable. Nous travaillons et progressons en nous appuyant sur l’expérience acquise auprès de nos grands partenaires de l’agroalimentaire que nous avons aidés à développer des standards de production et ainsi à devenir des pionniers dans le secteur du développement durable et de l’achat responsable.

CIWF récompense les entreprises dont les chaînes d'approvisionnement prennent en compte : la densité d’élevage, le rythme de croissance des animaux, l'enrichissement du milieu (lumière naturelle, objets à piquer et perchoirs) pour les poulets.