La loupe

Nos mobilisations

7 faits que la Commission européenne et le vice-président devraient savoir sur l'élevage en cage.

Lire la suite
caged sow with her piglets on concrete floor

Action Icon
MOTHERHOOD

Mettons fin aux cages pour tous les animaux d'élevage !

Voir la vidéo
1. MOTHERHOOD

Le film "Motherhood" nous permet de comprendre comment la majorité des truies dans l'UE vivent leur vie et leur relation avec leurs porcelets.

Au lieu d'être traitées comme des animaux hautement sensibles, elles sont réduites à des unités de production en cage.

Nous pouvons mettre fin à ces pratiques.

Avec l'ICE contre les cages, nous pouvons mettre fin à ces pratiques. Il nous faut maintenant convaincre le vice-président de la Commission européenne, qui va procéder à l'examen finale de notre demande. 

Interpellez-le avec nous :

1. Copiez ce texte : Nous devons mettre fin à l'élevage en cage dans l'UE et aux importations de produits issus de l'élevage en cage en provenance de pays tiers, pour toutes les espèces. Merci @VDombrovskis

2. Cliquez sur partage Facebook

3. Collez le texte au-dessus de la publication. Vérifiez que le texte automatique s'affiche et publiez !

7 faits

La majorité des truies dans l'UE sont élevées dans des cages : 4 semaines dans des cases pendant la gestation, puis, jusqu'à 5 semaines dans des cases de mise bas. ceci dans un cycle de production non-stop.

Il existe de solides arguments que le vice-président de l'UE, Valdis Dombrovskis, également en charge du commerce, ne peut pas ignorer lors de l'examen de la proposition de mettre fin à l'âge des cages et de la possibilité d'imposer des normes équivalentes de bien-être animal sur les importations de viande et d'œufs entrant dans l'UE.

Il y a environ 11 millions de truies élevées dans l'UE (chiffres estimés). La majorité passe près de la moitié de chaque année dans une cage dans laquelle elles ne peuvent même pas se retourner.

La plupart des truies sont placées en cage pendant environ cinq semaines en début de gestation. Ensuite, environ une semaine avant l'accouchement, elles sont à nouveau confinés pendant environ cinq semaines supplémentaires. Au total, les truies peuvent passer jusqu'à la moitié de chaque année confinées dans des cages.

Lorsqu'elles sont confinées dans des cases, les truies sont privées de toute autonomie. Elles ne peuvent pas avoir de nombreux comportements de base. Tout au long du travail et des semaines de lactation, une truie ne peut même pas faire quelques pas ou se retourner pour se repositionner. 

Les truies ont normalement besoin de construire un nid avant de mettre bas. Cela implique de rechercher du matériel de nidification, de creuser, de déraciner et de construire un nid approprié. Les cases de mise bas, cependant, empêchent cela. Cela provoque de la frustration, du stress et un mal-être des truies, conduisant à des comportements anormaux tels que mordre les barres.

Dans les fermes intensives, les truies mettent bas un peu plus de deux fois par an et passent environ quatre à cinq semaines confinées dans des caisses de mise bas avant, pendant et après chaque naissance. Il y a un risque physique de plaies et de lésions à rester allongé pendant de longues périodes sur le sol dur (du béton souvent nu). Des comportements naturels frustrés peuvent entraîner un travail retardé ou prolongé, des taux plus élevés de morts à la naissance et une réduction du succès de la succion.

Les cases empêchent les truies de s'occuper de leurs porcelets. Elles en peuvent faire autrement que de se coucher pour les nourrir à travers des barreaux.
Lorsque les porcelets sont retirés, la truie est retirée de la cage de mise bas, et en quelques jours elle est réinséminée et renvoyée dans une stalle pour recommencer ce cycle.

Les caisses de mise bas empêchent également une truie de réaliser son désir naturel d'interagir correctement avec ses porcelets ou de s'en éloigner pour se reposer. Elles peuvent simplement se lever ou se coucher et nourrir les porcelets de l'intérieur de la cage.

 

Voici les 7 faits que la Commission européenne et en particulier le vice-président de l'UE Valdis Dombrovskis,, également en charge du commerce, devraient connaître à propos de l'élevage en cage, une pratique totalement en contradiction avec l'agriculture plus durable décrite dans le Green Deal.

Motherhood

La cinéaste néerlandaise Eline Helena Schellekens, avec la monteuse Kate Morgan, déjà aux manettes sur court métrage primé "M6NTHS", montrent avec
"Motherhood" les pratiques standard de l'UE des systèmes intensifs en cage.

Au début, "Motherhood" nous rappelle à quel point les truies sont des mères aimantes et tendres, mais après quelques minutes, il est clair qu'il est horrible pour elles d'être confinées dans une cage pendant des semaines.

Agissez et demandez au vice-président de l'UE, Valdis Dombrovskis, également en charge du commerce, de soutenir l'interdiction des cages dans l'UE, en n'important que des produits qui correspondent aux normes de bien-être de l'UE.

  1. Copiez ce texte : Nous devons mettre fin à l'élevage en cage dans l'UE et aux importations de produits issus de l'élevage en cage en provenance de pays tiers, pour toutes les espèces. Merci @VDombrovskis
  2. Cliquez sur : partage Facebook
  3. Collez-le dans le message. Vérifiez que la balise est active, puis publiez-la.

Copyright de la vidéo - Eline Helena Schellekens.

Globe

Vous utilisez un navigateur obsolète que nous ne prenons pas en charge. Veuillez mettre à jour votre navigateur pour améliorer votre expérience et votre sécurité.

Si vous avez d'autres questions à ce sujet ou pour toute autre question, veuillez nous contacter à l'adresse suivante: infofrance@ciwf.fr. Notre objectif est de répondre à toutes les questions dans un délai de deux jours ouvrables. Cependant, en raison du volume élevé de correspondance que nous recevons, cela peut parfois prendre un peu plus de temps. S'il vous plaît, supportez-nous si c'est le cas. Si votre demande est urgente, vous pouvez également nous contacter au 01 79 97 70 50  (lignes ouvertes du lundi au vendredi de 9h à 17h).