Search icon

Loi agricole : Députés, ne reculez pas sur l’étiquetage du mode d’élevage

News Section Icon Publié 11/09/2018

La Loi « Agriculture et alimentation » revient à partir du 12 septembre à l’Assemblée nationale pour son examen final. Voté en première lecture, l’étiquetage obligatoire des viandes et produits laitiers a été supprimé par le Sénat. Les députés doivent le réintroduire, s’ils ne veulent pas renier leur vote, mais auront-il le courage d’aller contre l’avis du gouvernement ? Les consommateurs sont perdus, ne savent plus comment faire leurs courses et 96% d’entre eux sont favorables à l’extension de l’étiquetage des œufs à tous les produits carnés et laitiers.* CIWF demande aux députés d’écouter la demande citoyenne et de voter en faveur de cet étiquetage.

photo labelling_site2.jpg

  

Dernière chance pour favoriser le bien-être animal dans la nouvelle loi agricole.

 A partir du 12 septembre, la loi « Agriculture et alimentation » revient à l’Assemblée nationale pour son examen final.  Après une première lecture affligeante, faisant ressortir le manque d’ambition de nos responsables politiques sur le bien-être animal, le seul espoir venait de l’adoption par l’Assemblée nationale de l’étiquetage obligatoire des produits laitiers et carnés selon le mode d’élevage. Mais cette disposition a été supprimée par le Sénat. Les députés doivent la réintroduire, s’ils ne veulent pas renier leur vote. Ce dernier vote à l’Assemblée est donc un rendez-vous crucial.

 

Les emballages créent de la confusion, les consommateurs sont perdus

 Face à la jungle actuelle des labels, mentions valorisantes, belles images et étiquetages divers les consommatrices et consommateurs ne s’y retrouvent pas. Une information plus claire, sur les conditions d’élevage, doit permettre de choisir des produits en connaissance de cause, et privilégier issus d’élevages plus respectueux des animaux. 

Pour illustrer concrètement le problème en « images », auprès des députés, afin qu’ils prennent toute la mesure de la confusion existante, nos sympathisants ont mené l’enquête et collecté des photos de labels et étiquetages peu clairs, portant à confusion, voire trompeurs sur les emballages de produits animaux. Grâce à ces images, nous avons compilé un dossier pour les députés.

 

96% des français favorables à l’étiquetage du mode d’élevage : les députés doivent entendre leurs voix

 L’étiquetage du mode d’élevage, comme il existe déjà pour les œufs depuis 2004 donne une information claire et objective.  Il permet au consommateur de choisir de manière informée, de soutenir de meilleures formes d’élevage, de rejeter l’élevage industriel dans les faits et dans leurs actes. 96% des Français y sont favorables*.

Pour Léopoldine Charbonneaux, directrice de CIWF France : « L'étiquetage du mode d'élevage est un levier indispensable pour permettre au consommateur de choisir des produits issus d'élevages plus respectueux du bien-être animal. Il s'agit simplement de donner une information honnête et claire pour savoir comment l'animal a été élevé. Le consommateur est le levier puissant pour améliorer la vie de millions d’animaux, à condition qu'il soit informé.» 

Le vote de l’étiquetage des viandes et produits laitiers selon le mode d’élevage pourrait être la seule opportunité du quinquennat pour rendre notre élevage plus respectueux des animaux.

  

* Etude réalisée par les instituts techniques de l’élevage en France en mai 2016 dans le cadre du projet Casdar ACCEPT


Contact presse

Claire Hincelin – claire.hincelin@ciwf.fr - 01 79 97 70 53 - 06 26 07 55 43

Télécharger :