Libérer les truies des cases de gestation

Truie gestante en case de gestation, mord les barreaux

Les truies en cases de gestation mâchent souvent les barreaux par frustration et ennui.

L'interdiction des cases de gestation

En 2001, l'UE a adopté la directive Porc établissant les normes minimales pour la protection des porcs. Elle a été transposée en droit français en 2003 (directive consolidée 2008/120/CE). L’une de ces mesures concerne l'interdiction partielle des cases de gestation pour les truies, sauf pendant les quatre premières semaines et la dernière semaine de gestation. Cette interdiction est entrée en vigueur le 1er Janvier 2013. L'UE a accordé aux éleveurs une période de transition de 11 années pour adapter leur système de production.

L'interdiction de cases de gestation a des conséquences importantes en matière de bien-être animal pour les truies. Au lieu de passer les 16 semaines et demie de sa gestation dans une stalle, les truies sont logées une partie du temps en groupe, ce qui leur permet de se déplacer et d'interagir avec les autres truies.

La situation actuelle

Plus de 13 millions truies sont actuellement élevées dans l'Union européenne.

D'après les données officielles que nous avons obtenues auprès de la Commission Européenne en février 2014, la France et 5 autres pays ne sont toujours pas conformes (Belgique, Chypre, Finlande, Grèce et Slovénie), bien que les éleveurs aient eu depuis 2001 pour s’y préparer et mettre en œuvre le changement.

Libérez les truies

Libérez les truies 1er janvier 2013

Notre campagne Libérez les truies a pour objectif de veiller à ce que tous les 27 pays de l'UE, et particulièrement la France, respectent pleinement l'interdiction. Nous utilisons toute une palette d'actions, de l'information des consommateurs et citoyens, du lobbying politique au travail auprès des médias, en passant par des manifestations, l’envoi d’e-mails de la part de nos sympathisants, ainsi que le dialogue avec l'industrie agroalimentaire.

En 2012, notre pétition « Libérez les truies » remise au Ministère de l’agriculture a recueilli plus de 13000 signatures et nos supporters ont envoyé des milliers de messages aux responsables politiques et à l’interprofession porcine dans le cadre de notre campagne « Libérez les truies ».

L'équipe agroalimentaire de CIWF a contacté de très nombreux acteurs de la grande distribution et du secteur agroalimentaire, leur demandant de s’assurer que leur chaîne d'approvisionnement respecte le cadre légal à compter du 1er janvier 2013.

Belgique, Chypre, Danemark, Espagne, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Irlande, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Slovénie


Partager cette page