Search icon

Des veaux affamés bloqués à la frontière turque

News Section Icon Publié 22/04/2016

Deux camions chargés de veaux sont bloqués à Kapikule, à la frontière entre la Bulgarie et la Turquie depuis plus de dix jours. Et depuis tout ce temps, ces animaux restent enfermés dans les camions et souffrent de faim et de soif. Une preuve de plus de l’aberration des transports longues distance.

Ces veaux sont bloqués à la frontière depuis maintenant 10 jours. Il est difficile de leur donner à boire et de les nourrir, car pour des raisons administratives, ils ne peuvent pas être déchargés des camions. A l'intérieur, entassés les uns contre les autres, ils pataugent dans leurs excréments.

L'association Animals' Angels est venue sur place pour mettre la pression sur les autorités, afin de pouvoir au moins décharger les animaux et prendre soin d'eux, en attendant que les problèmes administratifs soient résolus. Mais à ce jour, les animaux vivent l'enfer, toujours enfermées dans les camions.

Nous joignons notre voix à celle d'Animals' Angels et vous demandons de diffuser cette terrible nouvelle : il est inacceptable que pour une erreur de documents, des veaux restent enfermés pendant des jours et des jours dans des camions sans avoir suffisamment de nourriture ni d'eau.

CIWF a entamé des démarches auprès de la Commission Européenne pour demander une intervention immédiate et mettre fin à la souffrance endurée depuis plus de 10 jours par ces veaux.

Si vous ne l'avez pas encore fait, merci de signer la pétition demandant au ministre français de l’Agriculture Stéphane Le Foll de faire cesser les exportations d’animaux vers la Turquie.

La France est le 1er exportateur d'animaux vivants vers la Turquie. Ce commerce cruel doit prendre fin.

Mise à jour le 25 avril 2016 :

La Bulgarie et la Commission Européenne ont finalement décidé de faire revenir les veaux dans l'Union Européenne. Leur destination finale n'est cependant pas l'Autriche, leur pays d'origine, mais un abattoir de Bulgarie où ils ont été déchargés, nourris et abreuvés et où ils seront abattus dans quelques jours. 

La souffrance endurée par ces veaux, enfermés dans des camions pendant plus de dix jours n'est hélas pas une exception. Les exportations d'animaux vivants hors de l'Union Européenne doivent cesser !