Search icon

Historique : Wallmart s'engage pour les poules !

News Section Icon Publié 17/04/2016

Les entreprises américaines montrent l'exemple

Le 4 avril a été un jour historique dans le mouvement de transition vers des œufs hors-cage aux États-Unis. Walmart, le plus important distributeur du pays, a annoncé qu’il ne vendrait plus que des œufs de poules élevées hors-cage d’ici 2025.

Cet objectif est le prolongement d’une note de synthèse de mai 2015, qui annonçait l’intention du géant américain de travailler avec ses fournisseurs afin de remédier à certaines problématiques de bien-être animal, telles que le confinement et les pratiques douloureuses.

L’équipe de CIWF USA, en lien avec nos amis et collègues de l’association Humane Society of the United States, a travaillé étroitement avec Walmart tout au long de ce processus.

En septembre dernier, McDonald’s USA s’est engagé à utiliser 100% d’œufs hors-cage d’ici 2025, suite à un rapport de CIWF qui dénonçait une étude biaisée sur le bien-être des poules pondeuses en systèmes de cages. Rapidement, de très nombreuses chaines de restaurants comme Taco bell, Panera et Wendy’s se sont engagées de la même manière. Cette année, des chaines de supermarchés parmi les plus importantes des États-Unis, incluant Kroger, Trader’s Joe et delhaize (propriétaire de Hannaford et Food Lion) rejoignent le mouvement hors-cage. En fait, plus de 60 des plus importantes entreprises du secteur se sont engagées à n’utiliser que des œufs hors-cage dans les 10 prochaines années ou moins.

On peut raisonnablement s’attendre à ce que dans dix ans, très peu d’œufs vendus aux États-Unis proviendront de poules élevées en batterie. Les entreprises agroalimentaire américaines ont entendu le message clair et fort des consommateurs : les animaux méritent mieux qu’une vie en cage.
Cette vague d’engagements à ne plus utiliser d’œufs de cage est un des domaines - plutôt rares - où l’Europe est en retard sur les États-Unis en termes de bien-être animal.

L'Europe en retard

Lorsque CIWF a décidé de faire campagne pour faire interdire les cages pour les poules pondeuses en Europe, il s’agissait d’un objectif ambitieux. Nous avons fait face à l’opposition de l’industrie et aux hésitations des décideurs politiques. Si la loi qui en a résulté a interdit les cages conventionnelles en 2012, elle avait un défaut majeur. Plutôt que d’interdire l’élevage de poules en cages, la loi a autorisé le remplacement des cages conventionnelles par des cages dites « aménagées ». Les cages aménagées empêchent toujours les oiseaux d’exprimer leurs comportements naturels – Ils ne peuvent même pas étendre complètement leurs ailes. Une cage, aménagée ou pas, reste une cage.

Les États-Unis prennent une approche différente. De plus en plus d’entreprises agroalimentaires s’engagent publiquement à ne plus utiliser d’œufs de poules élevées en cages, quel que soit le type de cage, grâce au travail de CIWF et d’autres ONG. Cette stratégie évite le dilemme des cages aménagées et mène directement vers un système hors-cage, permettant une meilleure prise en compte du bien-être animal.

Si Walmart, le plus grand distributeur du monde, peut éliminer de sa chaine d’approvisionnement les œufs de batterie, les entreprises de tous les pays n’ont aucune excuse pour ne pas suivre le mouvement.

L’annonce de Walmart prouve que les entreprises peuvent faire mieux pour les poules, pas seulement aux États-Unis, mais à travers le monde.

Agir pour les poules en France et en Europe

Pour agir à nos côtés afin que les poules ne passent plus une misérable vie dans une cage, voici deux actions en ligne :

  1. Signez la pétition destinée aux Maires de France pour qu’ils éliminent les œufs de cage dans les cantines.
  2. Écrivez au Ministre de l’Agriculture pour demander une réglementation qui protège les poules.