Les problèmes de bien-être des poissons d'élevage

Jeunes saumons d'élevage

Un grand nombre de poissons sont élevés dans très peu d'espace, ce qui peut causer de graves problèmes de bien-être.

Très forte densité

Dans les élevages piscicoles, un grand nombre de poissons sont confinés dans une petite zone, ce qui peut causer de graves problèmes de bien-être animal. Des saumons de près d’un mètre de long peuvent n’avoir que l'équivalent d'une petite baignoire chacun.

Du fait du confinement et des densités d’élevage trop élevées, les poissons sont plus sensibles aux maladies et souffrent davantage de stress, d'agressions et de blessures, notamment aux nageoires. Avec le manque d'espace, la surpopulation peut aussi conduire à une mauvaise qualité de l'eau, de sorte que les poissons ont moins d'oxygène pour respirer.

L'élevage des poissons dans des cages empêche leur comportement naturel de nage. Des poissons comme le saumon nageraient naturellement sur de longues distances en mer. Au lieu de cela, ils nagent en cercles autour du bassin, et frottent contre le maillage et les autres poissons, ce qui abime leur queue et leurs nageoires.

Privation de nourriture

Les saumons et les truites sont souvent privés de nourriture pendant plusieurs jours avant l'abattage pour vider leur intestin. Seuls un ou deux jours sont nécessaires, mais les poissons peuvent être privés de nourriture pendant deux semaines ou plus.

Abattage à l'air ou sur la glace

Il existe plusieurs techniques d’abattage pour les poissons. Certaines méthodes sont moins cruelles, telles que l'étourdissement électrique ou un choc sur la tête. D'autres entraînent une plus grande souffrance, comme l’asphyxie à l’air ou sur la glace, le gazage au dioxyde de carbone ou la coupe des branchies sans étourdissement préalable.

Il existe des alternatives à la pisciculture intensive permettant de mieux prendre en compte le bien-être des poissons.


Partager cette page

Recevez notre lettre d'info