Search icon

Poules plein air ou cages aménagées ? RSS Feed

News Icon 17/11/2013

Auteur : Philip Lymbery, Directeur de CIWF International

L'an dernier, l'élevage des poules pondeuses en cages conventionnelles a été interdit dans toute l'Union européenne. Ces cages, pouvant contenir cinq oiseaux (et plus dans certains pays), donnent à chacun d’eux moins que la surface d'une feuille de papier A4 pour vivre, de sorte qu'ils se tiennent jour après jour sur un sol métallique grillagé en pente, incapable de simplement battre ou étirer leur ailes, sans parler de pondre leurs œufs dans un nid calme et confortable (les recherches montrent que ce comportement de nidification est très important pour les poules).

Depuis, nos espoirs d'un mouvement massif vers des systèmes d'élevage plein air n'ont pas encore été exhaussés. L'industrie utilise désormais des cages plus grandes, dans lesquelles elle met plus de poules – ce que l'on appelle des cages enrichies, ou selon certains industriels des « hébergements collectifs ».

Dans ces cages, chaque poule dispose d'un espace au sol un tout petit peu plus grand qu'une feuille de format A4. Et chaque cage comporte une zone de nidification derrière des volets en plastique (où souvent les poules doivent faire la queue pour attendre leur tour). Il y a aussi un perchoir symbolique. Je dis symbolique, car un perchoir est quelque chose vers lequel une poule s’envole - comme la branche d'un arbre- à l'abri des prédateurs. Ses ancêtres sauvages savaient que c'était un endroit sûr pour passer la nuit. Le "perchoir" dans une cage aménagée est juste une tige placée à quelques centimètres seulement du sol grillagé. Les poules vont souvent s'asseoir dessus : oui, c’est probablement plus confortable que le grillage, mais les études montrent qu'elles ont maintenant plus de plaies aux pattes car la pression sur leurs pattes est toujours exercée sur un  même endroit. Il y a aussi une aire de grattage symbolique.

Dans un élevage en plein air, la poule vit dans un bâtiment où elle passe la nuit, avec des nichoirs appropriés dans lequel elle peut être tranquille et confortable pendant qu’elle pond. Durant la journée, elle peut se déplacer à l'extérieur à volonté, battre et étirer ses ailes, attraper une petite mouche, fouiller et gratter le sol ou encore prendre un bain de poussière pour nettoyer ses plumes. Dans les meilleurs élevages, il y a beaucoup d'arbres ou d'arbustes, de sorte qu'elle peut s'y abriter si elle remarque un prédateur dans les airs, comme un faucon.

Bien sûr, il existe des élevages mal gérés quelque soit le système. Mais pour une vraie comparaison, il faut regarder le meilleur de chaque système. Un élevage plein air ou biologique bien géré offre potentiellement à chaque poule une qualité de vie décente. Un système de cage aménagée bien gérée ne pourra jamais l’offrir.

Merci de rejoindre les consommateurs prêts à payer un peu plus pour leurs œufs fermiers ou biologiques, sachant que chaque fois que vous le faites, quelques poules, quelque part, mènent une vie plus heureuse.