Search icon

Des liens sociaux sous l'eau RSS Feed

News Icon 01/05/2015

La vie en groupe et les relations sociales sont pour bien d'entre nous l'apanage des mammifères et des oiseaux. Mais de tels liens sociaux existent-ils aussi chez les poissons ?

En se penchant un peu plus sur les comportements de ces animaux aquatiques, les éthologues ont découvert des capacités sociales surprenantes, comme la présence d'une hiérarchie très forte chez les espèces salmonidés. En effet, chez les saumons, les dominants sont très agressifs et monopolisent la plupart des ressources, comme la nourriture ou les abris. À l'inverse, les dominés vivent dans un état de stress très avancé (avec un taux de cortisol, l'hormone du stress, bien plus élevé que pour leurs congénères) et ont une espérance de vie plus courte.

Dans d'autres cas, au contraire, la vie en groupe signifie l'entraide, via notamment une meilleure transmission des informations. L'apprentissage social est présent chez de nombreuses espèces de poissons d'élevage, si bien que plusieurs travaux de recherche essaient de mieux comprendre ce phénomène dans l'objectif d'améliorer le taux de survie des poissons relâchés (certains poissons sont relâchés juste après l'éclosion en élevage pour maintenir les populations sauvages viables). Plus fort encore, un guppy (petit poisson connu en aquariophilie) apprend mieux au sein d'un groupe de guppies familiers plutôt qu'avec un groupe d'inconnus !

Ainsi, des animaux aussi éloignés des humains que les poissons sont également capables d'apprendre à vivre en groupe, avec toutes les capacités que cela implique. Au delà du fait de ressentir des émotions, sont-ils capables de ressentir celles des autres poissons, sont-ils capables d'empathie ? Question encore ouverte, à creuser...