Santé

L’élevage industriel menace votre santé en produisant de la nourriture de moins bonne qualité et moins bonne pour la santé et en encourageant l’accroissement des agents pathogènes infectieux.

Antibiotiques

L'élevage industriel menace notre santé

Il n’y a pas que les animaux qui souffrent de l'élevage industriel ; notre santé est également mise en danger. Le mode d'élevage des animaux peut affecter la qualité et les valeurs nutritionnelles de la viande et des produits laitiers que nous consommons.

Vous êtes ce que vous mangez

Certains aliments issus d'élevages intensifs sont moins sains pour nous. Des études récentes1 indiquent que la viande provenant d'animaux élevés de façon industrielle contient des niveaux plus faibles d'oméga-3 et un ratio oméga-6/oméga-3 moins favorable. Or une absorption inadaptée d'oméga-3 et un ratio oméga-6/oméga-3 déséquilibré ont un lien avec des maladies cardiovasculaires et certains cancers2. Un récent rapport de CIWF montre que les produits issus d’élevages extensifs contiennent souvent un taux plus élevé d’antioxydants et de fer et un taux plus bas de matière grasse3. Il est permis de penser que cette augmentation de viande « bon marché » a aussi mené à d’importants problèmes liés à la surconsommation dans de nombreux pays du monde entier ; la forte consommation de viande rouge et de viande transformée a été reliée à un certain nombre de troubles de la santé graves, comme l’obésité, le diabète et le cancer.

Une consommation importante de viande rouge peut augmenter le risque de contracter certains cancers de 43 %.
World Cancer Research Fund, 20114

Maladies d'origine alimentaire

Les conditions d’élevage dans les systèmes intensifs, où les animaux vivent entassés dans des espaces restreints, sont propices à la transmission de bactéries pathogènes telles que l’E. Coli et la Salmonelle qui provoquent des gastro-entérites et peuvent, dans les cas extrêmes, entrainer la mort.

Plus de 75 % des poulets en Europe souffrent d'infection à campylobacter, une cause courante d'intoxication alimentaire.
Autorité Européenne de Sécurité des Aliments, 20105

Animaux et employés confinés ensemble

L’entassement d’animaux par centaines voire milliers est propice aux maladies transmissibles qui peuvent même muter en souches plus dangereuses encore (Pew Commission, 20086). Les employés dans les élevages peuvent aussi jouer un rôle : selon un article de Environmental Health Perspectives (20097), les employés dans les élevages industriels sont un risque considérable d’infection zoonotique* en raison de leur ‘exposition intensive et quotidienne’ aux animaux d’élevages, car ils peuvent servir de ‘passerelles’ pour transmettre des infections des animaux au grand public.

Il y a cinquante ans, un éleveur américain qui élevait des cochons ou des poulets pouvait être exposé à plusieurs douzaines d’animaux pendant moins d’une heure par jour. L’employé d’aujourd’hui travaillant dans des espaces confinés est exposé à des milliers de cochons ou à des dizaines de milliers de poulets pendant huit heures ou plus chaque jour.
Pew Commission (2008)8

Antibiotiques largement utilisés

Les antibiotiques peuvent constituer une part importante d’un bon élevage, permettant aux animaux malades de ne pas souffrir. Cependant, ces médicaments sont largement surutilisés dans de nombreux élevages9. Les élevages industriels utilisent couramment des antibiotiques pour prévenir les maladies liées à la promiscuité des animaux, indépendamment du fait que l'animal soit infecté ou non, et dans certains pays tels que les Etats-Unis, pour favoriser la croissance**.

Presque 80% de tous les antibiotiques distribués en 2009 aux Etats-Unis étaient destinés aux animaux d'élevage.
US Food and Drug Administration, 200911,12

* Les maladies zoonotiques sont des maladies qui peuvent se transmettre entre les animaux et les humains.

** L’utilisation des antibiotiques pour favoriser la croissance des animaux est illégale en Europe mais légale dans un certain nombre de pays, y compris aux États-Unis.

Mais ne vous fiez pas uniquement à notre parole

Consommer de la viande rouge et de la viande transformée en grande quantité augmente l’exposition aux toxines et est lié à des taux élevés de maladies cardiaques, cancers et obésité.

Environmental Working Group (EWG) (2011)13

Les déjections animales provenant des grands élevages industriels menacent notre santé, polluent l’eau que nous buvons et dans laquelle nous nous baignons, et sont une menace pour l’avenir des rivières, des lacs et des cours d’eau de notre pays.

National Resources Defense Council (2011)14

Soixante-quinze pourcent des antibiotiques utilisés chez le bétail ne sont pas assimilés par les animaux et sont excrétés sous forme de déjections, ce qui représente un risque non-négligeable pour la santé publique.

Worldwatch Institute (2011)15

La FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) pense que l’utilisation de médicaments antimicrobiens importants du point de vue médical chez les animaux destinés à l’alimentation pour des raisons de productivité (ex. : favoriser la croissance ou améliorer l’efficacité de l’alimentation) représente une utilisation peu judicieuse de ces médicaments importants.

USFDA (2010)16

En résumé

L'élevage industriel menace notre santé. En prenant des mesures pour limiter l'élevage industriel, nous ne participons pas simplement à une révolution agricole et alimentaire ; nous participons également à la création d'un monde plus sain.

Vous souhaitez protéger votre santé ?

Aidez-nous à mettre fin à l’élevage industriel ! Saisissez votre e-mail pour recevoir nos appels à actions et l’actualité de nos campagnes (vous pouvez vous désabonner à tout moment).

Références

  1. Journal of Animal Science (2008), Effects of Conventional and Grass-feeding Systems on the Nutrient Composition of Beef
  2. Biomedicine & Pharmacotherapy (2002), The Importance of the Ratio of Omega-6/Omega-3 Essential Fatty Acids
  3. Compassion in World Farming (2012), The Nutritional Benefits of Higher Welfare Animal Products
  4. WCRF (2011), Colorectal Cancer Report 2010 Summary
  5. EFSA, 2010. L’EFSA publie une étude sur la présence de Campylobacter et de Salmonella dans les poulets au sein de l’UE
  6. Pew Commission, 2008. Putting Meat on the Table
  7. EHP (2009), Swine CAFOs & Novel H1N1 Flu: Separating Facts from Fears
  8. Pew Commission, 2008. Putting Meat on the Table
  9. Alliance to Save Our Antibiotics (2011), Case Study of a Health Crisis: How Human Health is Under Threat From Over-use of Antibiotics in Intensive Livestock Farming
  10. WHO (2011), Antimicrobial Resistance
  11. USFDA (2009), Summary Report on Antimicrobials Sold or Distributed for Use in Food-Producing Animals
  12. USFDA (2009), Sales of Antibacterial Drugs in Kilograms
  13. EWG (2011), Meat Eater’s Guide to Climate Change and Health
  14. NRDC (2001), Cesspools of Shame
  15. Worldwatch Institute (2011), Global Meat Production and Consumption Continue to Rise
  16. USFDA (2010), The Judicious Use of Medically Important Antimicrobial Drugs in Food-Producing Animals

Partager cette page

Recevez notre lettre d'info