Search icon

Poules pondeuses : L'UE surveille

News Section Icon Publié 02/02/2012

CIWF France se réjouit que la Commission Européenne veille à l’application de la nouvelle réglementation concernant les poules pondeuses élevées en cages. 13 pays, dont malheureusement la France, ne respectent pas totalement l’application de la nouvelle réglementation.

Des œufs illégaux

En France, encore 3,7 millions de poules pondeuses sont aujourd’hui élevées dans des cages illégales. Les oeufs issus des élevages non conformes ne peuvent plus être vendus directement aux consommateurs mais continuent à être commercialisés sous forme d’ovo-produits (sauces, biscuits, pâtes, etc.).

Mise en demeure de la France

La Commission européenne a adressé une lettre de mise en demeure à la France « l’invitant à fournir des informations et à prendre des mesures pour remédier à des carences dans l'application de la législation européenne sur le bien-être » des poules pondeuses entrée en vigueur le 1er janvier 2012.

Deux mois pour réagir

La France dispose maintenant de deux mois pour répondre à la lettre de mise en demeure. Outre la France, les pays concernés sont la Belgique, la Bulgarie, la Grèce, l'Espagne, l'Italie, Chypre, la Lettonie, la Hongrie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal et la Roumanie.
La Commission estime que 46 millions de poules pondeuses sur les 363 millions en Europe sont toujours dans des cages conventionnelles, alors que les éleveurs ont eu depuis 1999 pour convertir leurs installations.