Search icon

Transport : l'UE pour 8h maximum

News Section Icon Publié 20/03/2012

Le parlement européen s’est prononcé le 15 mars dernier pour une limitation à 8 heures de la durée de transport des animaux destinés à l'abattage. Une belle victoire pour CIWF et toutes les associations de protection animale. Reste une dernière étape, puisque le texte doit désormais figurer à l’ordre du jour du Conseil de l’union Européenne.

395 députés européens disent "oui" à la limitation du transport des animaux

Plus de la moitié des eurodéputés, soit 395 sur 754 députés européens ont signé la déclaration écrite 49/2011, qui limite à 8 heures des transports d'animaux destinés à l'abattage. C’est une avancée remarquable : à ce jour, la réglementation de l’Union n'impose aucune limite de distance ou de durée totale de transports pour les animaux. Le règlement CE n°1/2005 en vigueur ne contient qu’une simple formule générique incitant à privilégier un lieu d’abattage le plus proche possible du lieu d’élevage. Il permet donc le transport des animaux sur plusieurs jours consécutifs. Un grand nombre d’animaux d’élevage sont transportés sur de longues durées sur les routes européennes avant d’être abattus à leur arrivée.

Plus d’un million de signatures

La pétition 8hours qui est à l’origine de cette initiative parlementaire a recueilli plus d’un million de signatures. Les députés ont donc suivi la demande des citoyens européens. Le Parlement européen demande désormais à la Commission et au Conseil de réviser la réglementation encadrant les transports d'animaux. L’obtention de la majorité des signatures pour la déclaration 49/2011 fait que le texte devrait être inscrit assez rapidement à l’ordre du jour.