Search icon

D’horribles souffrances révélées

News Section Icon Publié 11/06/2012

CIWF vient de publier des images déchirantes de pratiques d'abattage qui causent des souffrances indicibles à d'innombrables animaux. Il s’agit là de pratiques que nous pensons être monnaie courante dans la majeure partie des pays en voie de développement.

Lorsque nous avons initialement reçu les images de la séquence qui apparaît dans la vidéo en lien ci-dessous, nous avons pris la décision de ne pas les diffuser : elles nous semblaient vraiment trop dures.
Nous avons supprimé certaines images trop difficiles à montrer. Mais les nombreuses sollicitations reçues nous demandant de partager ces images nous ont finalement convaincu de le faire. Nous dévoilons aujourd’hui cette épouvantable situation afin d’alerter la Banque mondiale, l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et la Commission européenne, qui ont tous un rôle à jouer dans l'amélioration de la situation et la réduction de la souffrance animale.

>> Regarder la vidéo
Avertissement : La vidéo contient des images potentiellement choquantes de cruauté envers les animaux et au moment de l’abattage, risquant fort de heurter la sensibilité des personnes. Vous devez vous connecter à YouTube pour regarder ce film (restriction d'âge). Cette vidéo est en anglais mais les images parlent d’elles-mêmes.

Le film, tourné en Egypte, en Indonésie et en Turquie, montre clairement l’extrême souffrance animale et les violations des règles de l'OIE sur le bien-être des animaux pendant le transport et l'abattage, alors que ces trois pays devraient à les respecter.

Peter Stevenson, Conseiller politique de CIWF, témoigne : « Ce film est le plus pénible que j'ai vu en 20 ans de travail dans la protection animale. Bien que ce film fût tourné dans trois pays, la souffrance montrée est une indication de ce qui se passe dans de nombreux autres pays. Les animaux, à l'étape la plus vulnérable de leur vie, endurent d’extrêmes souffrances, par cruauté ou simple incompétence. »

Et Peter ajoute : « Dans une des séquences la plus dérangeante tournée en Turquie, une vache est abattue. Elle est ensuite ouverte alors qu'elle est probablement encore consciente. Un veau, clairement vivant, en est sorti et après seulement deux minutes de vie, sa gorge est coupée et il est jeté dans le vide-ordures. En Egypte, les bovins sont assommés à grand coup de barre sur la tête. Dans certains cas, il faut plusieurs coups avant que l'animal soit si étourdi qu'il en tombe sur le sol et que sa gorge soit alors tranchée. »

CIWF demande à la Banque mondiale, la FAO, l'OIE et la Commission européenne de travailler ensemble sur cette urgente question pour aider les pays en développement à :

  • améliorer l'infrastructure des installations d'abattage
  • améliorer les méthodes de travail
  • prévoir des formations efficaces
  • renforcer le contrôle vétérinaire
  • améliorer la gestion des installations d'abattage
  • incorporer les normes de l'OIE dans leur législation nationale. 

Nous vous tiendrons informé des réactions de ces organisations.

Agissez :

Si vous, votre famille ou vos amis partez en vacances en Egypte, en Turquie ou en Indonésie, merci de ne pas manger de viande : la viande proviendra très certainement d'un animal qui aura énormément souffert lors de l'abattage.