Search icon

Elevage industriel : tous victimes !

News Section Icon Publié 24/06/2013

Alors que dimanche 23 juin 2013, une « journée de l’élevage français » a été organisée par le syndicat agricole majoritaire en vue de soutenir un modèle d'élevage industriel à bout de souffle ; alors que la France vient d'être condamnée par la Cour de Justice Européenne pour manquements dans le cadre de la directive nitrates ; alors que les algues vertes font leur grand retour en Bretagne, et face à une demande des citoyens, inquiets des dérives de l’industrie de la viande, CIWF France s'associe à Agir pour l'environnement et 22 autres partenaires* pour lancer une campagne de mobilisation citoyenne intitulée « Élevage industriel : tous victimes ».

Comment agir ? 

2 possibilités :
Téléchargez et imprimez en recto-verso les cartes pétition "Elevage industriel : tous victimes !"
Ou
Commandez gratuitement un lot de cartes pétitions papier pour les diffuser dans vos réseaux via notre formulaire de contact - pensez à préciser la quantité souhaitée (10, 20, 50) et votre adresse postale.

De la maltraitance... à la malbouffe !

Nous sommes toutes et tous victimes de l’élevage industriel à des degrés divers : les consommateurs, qui retrouvent dans leurs assiettes des aliments de mauvaise qualité dont la consommation excessive prédispose à l'obésité et à diverses pathologies; les pays du Sud, qui voient une grande partie de leurs terres monopolisées ; les éleveurs, qui doivent supporter des conditions de travail très difficiles pour un revenu de plus en plus précaire; les animaux maltraités !

L'eau, l’air et les sols sont pollués par une trop forte concentration d’animaux et la standardisation agricole extrême fait disparaître la diversité animale et végétale.

Sortir de l’élevage industriel, c’est possible

Des solutions existent mais vont à l'encontre d'intérêts économiques bien établis. Face à l’inertie des pouvoirs publics, de plus en plus de citoyens, personnalités et organisations se mobilisent.

Avec cette campagne, les citoyens sont invités, jusqu'au 31 décembre 2013, à interpeller entre autres les ministres de l'Agriculture et de l’Écologie afin de favoriser un élevage plus respectueux du bien-être des animaux, des humains et de l’environnement.

Nous demandons notamment au Ministre de l'agriculture de prendre les mesures nécessaires pour soutenir un modèle d’élevage durable et extensif, en réorientant les plans d’avenir des filières avicole et porcine vers une déconcentration de la production et une meilleure valorisation des productions extensives, en interdisant les projets de méga-élevages, et en mettant en place des politiques publiques visant à favoriser une alimentation variée et moins carnée.

Nous demandons également au Ministre de l’Écologie de prendre des mesures afin de permettre la restauration de la qualité des eaux, en abrogeant et modifiants les assouplissements relatifs aux pollutions agricoles et aux extensions d’élevages.

Ces mesures permettront d'engager et de soutenir une transition vers une agriculture paysanne, extensive et biologique, permettant aux agriculteurs de retrouver une activité valorisante et viable et de préserver l’avenir de la terre et de ses habitants, hommes et animaux compris. Les objectifs affichés du gouvernement autour de l’agro-écologie doivent aujourd’hui aboutir à de vraies réformes et une réelle transition vers un modèle durable, on attend que cela bouge !

Comment agir ?

*Association Végétarienne de France, L214, MIRAMAP, Jeudi Veggie, Nature et Progrès, Réseau Cohérence, MABD, Arc2020, Bio Cohérence, Bio consom’acteurs, Colibris, FNAB, Eaux et Rivières de Bretagne, Novissen, BDE, Sauvegarde du Trégor, Sous le Vent les pieds sur Terre, AE2D, SEVE, S-Eau-S, Aives, Bien Vivre au cœur des 3 rivières, L’Eau et la Terre