Elevages de porcs en Europe : affligeant

28 août 2014

Coupe des queues pratique courante

La coupe des queues est généralisée, bien qu'interdite de façon automatique

Le non respect de la législation dans les élevages de porcs de l'UE est tellement fréquent que les revues professionnelles sont remplies de photos clairement en violation avec la loi.

Nous avons constitué un dossier avec ces photos qui montrent des porcs élevés dans des conditions illégales, et demandé à Tonio Borg, Commissaire européen en charge du bien-être des animaux d'élevage, d’agir.

Pour notre conseiller politique, Peter Stevenson, « il est ironique que les images emblématiques pour l'industrie, celles qui sont présentées comme des modèles de bons élevages, montrent des pratiques illégales en vertu du droit de l'UE. Si c'est ce à quoi l'industrie aspire, alors elle devrait sérieusement se poser des questions ».

Que dit la loi ?

La législation européenne exige de fournir de la paille ou d’autres matériaux manipulables aux porcs (foin, bois, sciure...). Les cochons sont des animaux intelligents et curieux qui ont besoin d'un environnement stimulant pour ne pas s'ennuyer. Sans ces matériaux, ils peuvent mordre la queue des autres cochons. Pour éviter ce risque, quasiment tous les éleveurs coupent la queue des cochons.

La législation n’autorise pourtant la coupe des queues qu’à condition d’avoir d'abord essayé d'empêcher ces morsures en améliorant les conditions d’élevage des cochons.

Notre dossier (disponible en anglais) répertoriant des photos de revues et de sites web de l'industrie porcine en France, en Irlande, en Italie, aux Pays-Bas, en Pologne, en Espagne et au Royaume-Uni, suggère que ce n'est pas très souvent le cas.

Peter Stevenson ajoute : « Depuis 2003, la législation européenne interdit la coupe des queues en routine et impose de fournir des matériaux d'enrichissement. Cependant, la plupart des éleveurs de porcs refusent tout simplement de respecter la loi. L'industrie porcine de l'UE se comporte comme si elle était au-dessus des lois.

« La Commission prépare des lignes directrices sur l'enrichissement et la coup des queues. Cependant, comme la plupart des éleveurs de porcs ignorent la loi, quel espoir peut-on avoir qu'ils respecteront de simples lignes directrices ? Nous demandons à la Commission d'engager une procédure devant la Cour européenne contre les États membres qui refusent d'appliquer la loi ».

Ce dossier complète nos enquêtes dans des élevages porcins européens, qui ont révélé des infractions généralisées à la Directive Porcs.


Partager cette page

Tags
comments powered by Disqus