Un éleveur révèle une terrible vérité

05 février 2015

L'élevage intensif et la cruauté envers les animaux vont souvent de pair. Mais l'histoire de Craig Watts, éleveur de poulets, nous révèle comment les éleveurs dans les méga-élevages se retrouvent souvent piégés, au même titre que les animaux, par ce système.

Craig Watts

Ces dernières semaines ont été chargées en rebondissements pour Craig Watts. Producteur de poulet américain pour Perdue - un des plus grands producteurs de poulet dans le monde-, son nom s'est retrouvé partout dans presse suite à sa décision de tirer la sonnette d'alarme sur les conditions d'élevage des poulets. Craig a décidé de dire la vérité sur l'industrie de la viande la plus consommée par des millions d’américains chaque jour. Découvrez son incroyable histoire.

Si les sous-titres en français ne s'affichent pas par défaut une fois la vidéo lancée, cliquez sur le petit rectangle en bas à droite de la vidéo pour qu'ils apparaissent.

Une "crise" de conscience

Contraint d’élever ses poulets dans des conditions cruelles et ne supportant plus de devoir cautionner l’étiquetage trompeur des produits Perdue étiquetés « humanely raised » (humainement élevé) et « natural product » (produit naturel) - Craig a décidé d'ouvrir ses portes à CIWF pour révéler la cruauté dont il est témoin au quotidien.

Comme le dit Craig : « la réalité est différente. Il y a beaucoup de failles dans ce système. Le consommateur est trompé. » Et d’ajouter : « et puis il y a les animaux eux-mêmes qui ne sont pas heureux, et ils ne sont certainement pas en bonne santé. »

Pour une personne ne connaissant pas l'élevage intensif, c'est un aveu surprenant, d'autant que le président de Perdue, Jim Perdue, déclare dans ses vidéos « élever humainement des poulets de qualité ». Le marketing de Perdue est loin de correspondre à la réalité de l'élevage de Craig Watts.

L'intérêt porté à cette histoire choquante a été phénoménal - plus d'1,5 million de personnes ont vu la vidéo diffusée par CIWF. Du New York Times en passant par Forbes, de nombreux grands journaux ont relayé cette histoire.

Un problème grandissant

L'histoire de Craig est semblable à d'autres histoires dévoilées par des éleveurs poussés à bout par leur environnement de travail. Il y a quelques années, une éleveuse en contrat avec Perdue, Carole Morison, a révélé les conditions scandaleuses dans son élevage de poulets lors d'une apparition dans le film Food, Inc.

La vérité est que Carole et son mari, Frank, en avaient assez des conditions de vie désastreuses de leurs animaux. « Nous avons pour habitude de ramasser des poulets morts chaque jour. Ce modèle industriel ne peut pas continuer », avait déclaré Carole.  

De la souffrance animale à celle des hommes

A l’heure des lois « Ag-Gag » aux États-Unis qui interdisent de filmer dans les élevages, cette vidéo révèle le véritable coût de la viande à bas prix ; pas seulement à travers la souffrance des animaux, mais également la souffrance émotionnelle et physique subie par ceux qui travaillent dans ces élevages.

La liste des dangers auxquels ces gens doivent faire face est incroyable : des bas salaires aux conditions de travail épouvantables - qui peuvent contribuer au stress chronique, l'anxiété et même des ESPT (états de stress post-traumatique) – en passant par la menace des zoonoses et d’autres maux physiques, tels que les maladies cardiaques et les troubles musculo-squelettiques. Les méga-élevages ne sont ni fait pour les animaux ni pour les humains.

Changer les choses

Bien que cette histoire soit terrible, elle a un rôle extrêmement positif à jouer - en particulier en devenant virale. Les histoires de Craig et de Carole nous rappellent à tous que l'élevage intensif est déplorable et doit cesser.

Et dans le cas de Carole, c'est exactement ce qu'elle a fait. Trois ans après avoir achevé son contrat avec Perdue, l’éleveuse et son mari ont décidé de rénover leur bâtiment de poulets industriels et de passer à l'élevage de poulets plein air.

Carole est clairement heureuse de sa décision. Comme elle le dit : « beaucoup de gens considèrent que nous retournons dans le passé... J'appelle ça retourner vers l'avenir. »

Vous voulez mettre fin à l'élevage industriel ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé de nos prochaines actions.


Partager cette page