Search icon

Stop The Trucks : 1 million de signatures remises à l'UE

News Section Icon Publié 21/09/2017

Ce vendredi matin, Olga Kikou, responsable du bureau de CIWF à Bruxelles, a remis avec Eurogroup, coalition d'associations de protection animale, la pétition de plus d'1 million de signatures à la Commission Européenne. Merci à tous les signataires ! Restons mobilisés !

36514743964_953d133bdf_b.jpg
crédit photo François de Ribaucourt

1 069 715 signatures pour dire stop aux transports d'animaux vivants sur de longues distances

Grâce aux plus de 1 millions de citoyens européens qui ont signé la pétition #StopTheTrucks, ce matin, le Commissaire Européen à la santé et l'alimentation Vytenis Andriukaitis s'est engagé à mettre la question des transports d'animaux en priorité à l'agenda. Nous nous réjouissons également que la Plateforme sur le bien-être animal de l'Union Européenne mette en place un groupe de travail dédié à la question du transport des animaux. De belles avancées, grâce à vous !

Pour rappel, avec cette pétition, CIWF  demande :

  • d'introduire un temps de trajet maximal dans le règlement sur les transports de l'UE;
  • de remplacer les exportations  d'animaux vivants destinés à l'abattage par l'exportation de viande.

Pour limiter les souffrances liées aux transports, les animaux devraient en effet être engraissés et abattus aussi près que possible de leur lieu de naissance.

Pour Léopoldine Charbonneaux, directrice de CIWF France "Une telle mobilisation de citoyens européens permet de faire passer un message clair : le transport d'animaux vivants sur de longues distances est inacceptable et la Commission européenne ne peut plus ignorer toutes ces voix qui se prononcent clairement pour la fin des transports sur de longues distances."  

CIWF  restera bien sûr mobilisé sur cette campagne jusqu'à ce que les transports longues distances soient interdits.

 Transports longues distances : un constat sans appel

Chaque année, plus d’1 milliard de volailles et 37 millions de bovins vivants, de cochons, de moutons, de chèvres et d'équidés sont transportés vivants dans l'Union européenne et vers des pays tiers pour être abattus à l'arrivée ou engraissés avant l'abattage.

Les animaux doivent souvent endurer des heures, des jours et parfois des semaines de routes, parfois enchaîner avec de longs voyages en mer pour atteindre leur destination finale, souvent  sans soins, sans assez d’espaces, sans eau ni nourriture même parfois, entassés dans des camions en plein soleil ou en plein froid. Les animaux sont également trop souvent blessés, malades ou même laissés pour morts durant les transports.

CIWF France a rélévé ces derniers mois, à travers de nombreuses enquêtes les lacunes de la législation actuelle, bien insuffisante et trop souvent non appliquée, que cela soit vers la Turquie, ou sur le sort réservé aux jeunes veaux français non sevrés transportés en Espagne ou encore très récemment sur le sort des animaux transportés par bateaux.

 

Encore un grand merci à tous les signataires de cette pétition #StopTheTrucks ! Restons mobilisés jusqu'à ce que les transports d'animaux sur de longues distances soient interdits.