Search icon

News Section Icon Publié 24/05/2019

Pérennisation du CNEAb : pour que cela ne soit pas une coquille vide

Le Ministre de l’agriculture annonçait ce matin la demande de pérennisation du CNEAb, le Comité National d’Ethique des Abattoirs, mis en place en juillet 2017, suite au Rapport de commission d’enquête parlementaire présidé par le député Falorni sous la précédente mandature.

CIWF France a réaffirmé au Ministre et aux participants membres du CNEAb ses attentes pour que cette pérennisation permette de réellement d’améliorer la protection animale en abattoir. Si CIWF et les ONG membres du CNEAb saluent le résultat du premier travail d’échange et de concertation, nos organisations regrettent que la nécessité d’action n’ait pas été totalement partagée par l’ensemble des participants, minimisée par certains.

Pour le nouveau mandat du CNEAb, le ministre propose qu’il travaille notamment à la communication autour de l’abattoir. Nous avons réaffirmé qu’avant de communiquer, il faut agir et obtenir des résultats !

L’urgence est donc de mettre en œuvre des actions ambitieuses avec des objectifs de résultats à atteindre rapidement, portant sur :

  • l’amélioration des conditions de transports, les alternatives à l’abattage sans étourdissement, le contrôle vidéo en abattoir ou encore l’augmentation des contrôles ante mortem,
  • l’amélioration du maillage territorial des abattoirs, qui est une des clés pour à la fois réduire les temps de transport et aider à redonner aux éleveurs et aux consommateurs le contrôle sur l’abattage,
  • L’information des consommateurs. C’est également un des leviers clés, qui figure dans les recommandations du CNEAb, mais devant le foisonnement des labels, il faut un message clair : une information claire, honnête et harmonisée est nécessaire. Le Ministre acceptera-t-il de soutenir l’Etiquette Bien-être Animal, développée par CIWF, LFDA et l’OABA avec Casino et maintenant d’autres partenaires comme les Fermiers de Loué et les Fermiers du Sud Ouest ?

La promesse d'annonces "très fortes" dans les prochaines semaines ?

Le Ministre en conclusion a fait part de son intention de faire des annonces « très fortes, comme jamais auparavant » sur le bien-être animal « dans les prochaines semaines. »

Les attentes sont nombreuses. Pour CIWF, le Ministre doit notamment positionner la France contre les élevages en cage. Cette demande est soutenue par une écrasante majorité des citoyens : l’Initiative Citoyenne Européenne pour « la fin des cages » portée par CIWF et une coalition de plus de 150 organisations en Europe atteint près de 1 million de signatures. (www.findescages.fr)

Une annonce du Ministre fixant pour commencer une échéance pour la fin des cages en élevage de poules pondeuses serait un message fort en réponse à cette demande massive. Pour CIWF France « L’élevage en cage n’est ni durable ni moralement acceptable. Il faut y mettre fin ! ».