Search icon

Un nouveau rapport dénonce l'exploitation des poissons sauvages pour nourrir les poissons d'élevage

News Section Icon Publié 10/05/2019

Des millions de tonnes de poissons sont pêchées chaque année dans les océans pour produire de la farine et de l'huile de poisson (FMFO) qui serviront à nourrir les poissons d'élevage. Ce système menace la sécurité alimentaire et la préservation de la vie marine.

Couv resumé rapport poisson.JPG

Notre nouveau rapport, "Petits poissons ne deviendront pas grands : Comment l’aquaculture industrielle pille les océans", publié avec la Changing Markets Foundation, passe en revue les dernières recherches scientifiques sur la pêche, où le poisson sauvage est transformé en FMFO. Il donne un aperçu du manque de transparence, des violations des droits de l'Homme dans le secteur de l'aquaculture et de l'impact préjudiciable de la surpêche et de la pêche illégale sur l'environnement marin.

L'aquaculture est le secteur de production alimentaire qui connaît la croissance la plus rapide au monde. Et pourtant, pour soutenir cette croissance, cette industrie dépend fortement du poisson sauvage. Plus de 69% de la farine de poisson et 75% de la production d'huile de poisson sont utilisés pour nourrir les animaux d'élevage, principalement le poisson.

"L'aquaculture a été saluée comme fournissant des protéines saines et abordables, tout en détournant la pression sur les stocks de poissons sauvages surexploités. Ce rapport constate que l'industrie ne tient pas ses promesses en raison de sa forte dépendance à l'égard des poissons sauvage", déclare Natasha Hurley, directrice de campagne à la Changing Markets Foundation. "Des mesures urgentes sont nécessaires pour accroître la transparence et la durabilité de la chaîne d'approvisionnement de l'aquaculture et pour la sevrer complètement de sa dépendance aux poissons pris à l'état sauvage".

Si l'on considère les conséquences négatives de l'utilisation de poissons sauvages pour le FMFO, l'impact de cette industrie sur le bien-être animal est énorme. Les centaines de milliards de poissons capturés chaque année sont souvent tués de façon cruelle et sont destinés à être réduits à l'état d'ingrédients pour nourrir les poissons élevés dans des élevages intensifs sous-marins.

"Au fur et à mesure que l'aquaculture industrielle se développe, le nombre d'animaux qui souffrent dans ces systèmes d'élevage intensif se multiplie", explique le Dr Krzysztof Wojtas, responsable de campagne pour Compassion in World Farming. "La plupart des gens ne sont pas conscients de la soufrance endurée par des centaines de milliards de petits poissons qui meurent lentement sur d'énormes navires de pêche industrielle pour alimenter ces élevages intensifs sous-marins".

Les méthodes d’abattage couramment utilisées pour les poissons sont si cruelles, qu’elles sont considérées comme illégales selon les textes européens

En savoir plus :

Lire le résumé en français

Lire le rapport complet (en anglais) 

Passer à l'action dès maintenant.