Search icon

News Section Icon Publié 13/09/2019

Afin de pousser les autorités à prendre la mesure des problèmes engendrés par les transports d’animaux vivants sur de longues distances, nous avons lancé il y a quelques mois une pétition adressée au Ministre de l’Agriculture pour mettre fin aux exportations d’animaux vivants hors de l’Union européenne. Plus de 160 000 personnes ont répondu présent et ont appuyé cette demande ! Malgré l’existence d’une réglementation européenne censée assurer le bien-être des animaux, les souffrances sont nombreuses, chroniques et tristement prévisibles durant les longs transports.

Ce vendredi 6 septembre, nous avons été reçus par la conseillère du Ministre de l’Agriculture en charge du bien-être animal au sein de son cabinet, accompagnée de la Directrice du bureau de la protection animale à la direction générale de l’alimentation, pour leur remettre cette pétition signée par 161 970 personnes à l’attention du ministre. Nous avons porté haut et fort le message de ces centaines de milliers de Français qui sont choqués par ces transports.

1

Nos interlocutrices ont été à l’écoute de nos constats d'infractions trop nombreuses, de l’examen des solutions possibles que nous portons depuis des années, comme le Responsable protection animale sur les navires, ou le suivi des infractions jusqu’à la mise en place de sanction réellement dissuasives. Ecoute et échange ouvert, nous souhaitons désormais des avancées concrètes – le Ministre veut une évolution de la règlementation européenne mais il doit aussi agir en France dès à présent. Le Ministre doit faire des annonces prochainement sur le bien-être animal, le transport fera-t-il parti des propositions ? c’est peu probable…

7
10

Si l’accueil a pu être favorable, nous n’en restons pas là : notre travail auprès du ministère continue et nous ferons un suivi des pistes évoquées et des solutions que nous avons avancées. Pour une efficacité accrue pour faire modifier le règlement européen régissant les transports, en parallèle, nous étendons la mobilisation au niveau européen. Nous avons lancé une pétition en juin 2019 pour interpeller et sensibiliser les nouveaux commissaires européens qui prendront leur fonction en novembre prochain, sur l’urgence à mettre fin aux transports longues distances.

La France figure parmi les premiers exportateurs d’animaux vivants et est à l’origine de nombreux transports longues durées sur son territoire. Elle exporte ainsi plus d’un million de gros bovins, et plus de 500 000 ovins chaque année. Ces transports sont invariablement sources de grandes souffrances pour ces animaux.