Search icon

EggTrack : un outil pour suivre les engagements des entreprises

News Section Icon Publié 24/09/2019

CIWF publie ce 24 septembre 2019, la deuxième édition du rapport EggTrack. Cet outil innovant créé par CIWF rend compte des progrès réalisés chaque année par les entreprises européennes dans leur transition vers la fin de l’élevage des poules en cages dans leur approvisionnement. L’édition 2019 montre des avancées, mais encore un manque de clarté de certaines entreprises.

Une vague d’engagements vers le hors cages mais quelles avancées concrètes ?

Depuis 2016, les entreprises s’engageant à ne plus utiliser ou vendre des œufs issus de poules élevées en cages se sont multipliées. Elles reconnaissent ainsi que les cages ne sont pas acceptables et entendent les consommateurs français qui sont 87% à être opposés aux cages.[1]

Le rapport EggTrack permet de suivre les progrès dans la transition hors-cage, et de s’assurer que les entreprises vont tenir leurs promesses à l’échéance annoncée.

Rappelons qu’en France 57,8% des poules sont encore en cages.[2]

 

EggTrack, un outil de suivi concret

Toutes les entreprises mises en avant dans ce rapport se sont engagées à s’approvisionner uniquement en œufs et/ou en ovoproduits issus d’élevages hors-cage d’ici à 2025 au plus tard.

Le rapport 2019 concerne 106 groupes européens (contre 83 dans la première édition en 2018), et inclut des entreprises leaders des secteurs de la distribution, restauration, transformation et production. Le rapport n’est pas exhaustif de l’ensemble des entreprises ayant pris des engagements hors-cage, mais a sélectionné les entreprises leaders dans leur secteur d’activité, en se basant sur leurs parts de marché, les volumes d’œufs utilisés et leur influence sur le marché.

EggTrack présente les progrès réalisés par les entreprises dans leurs approvisionnements en œufs coquille, mais aussi en ovoproduits et en œuf ingrédients. Ces œufs « cachés », contenus dans les produits élaborés (mayonnaises, pâtisseries, pâtes aux œufs…), sont tout aussi importants et souvent oubliés dans les rapports d’avancement.

Le rapport 2019 montre que :

  • 28% des entreprises n’ont toujours pas publié de rapports d’avancement;
  • 30% des entreprises ont publié l’état d’avancement de leur progrès pour une partie seulement de leur approvisionnement (par exemple, sur au moins une catégorie d’œufs, marque, géographie…);
  • 42% des entreprises ont rendu compte de leurs progrès pour l’ensemble de leur chaîne d’approvisionnement;
  • Plus l’échéance approche de son terme, et plus les entreprises communiquent sur leurs avancées.

De manière générale, le reporting mis en place par les entreprises sur l’avancement de la transition hors-cage est satisfaisant, ce qui montre que les entreprises agroalimentaires européennes prennent au sérieux la question. Cependant, l’échéance 2025 d’un grand nombre d’engagements est imminente, et correspond à seulement quatre cycles d’élevage de poules pondeuses.

Les ovoproduits sont de plus en plus pris en compte

Les entreprises s’engagent de plus en plus sur les « œufs cachés », y compris les distributeurs. En France 12 distributeurs ont pris des engagements sur les œufs coquilles d’ici à 2025. Les deux tiers des enseignes françaises ont aussi pris des engagements sur les ovoproduits pour leurs marques propres. En revanche, 42% des distributeurs français n’ont pas mis en place de reporting ou ne le rendent pas visible.

CIWF encourage les entreprises à plus de clarté

Comme l’année dernière, les engagements de certaines entreprises manquent de clarté. Pour certaines, le périmètre de l’engagement n’est pas clair, par exemple, s’agit-il de l’ensemble des œufs (coquille, ovoproduits et œufs ingrédient) ou bien quelles marques ou quel périmètre géographique sont couverts par l’engagement. 

Le rapport EggTrack sera publié chaque année jusqu’à l’échéance 2025. CIWF encourage les entreprises à continuer à rendre public leur avancement et à :

  • Clarifier le périmètre de leurs engagements et rendre compte des progrès pour l’ensemble des engagements relatifs aux œufs hors-cage;
  • Etendre leurs engagements pour couvrir aussi les ovoproduits et les ingrédients « cachés»;
  • Travailler avec leurs fournisseurs afin de s’assurer que les échéances seront tenues et que la transition hors-cage est en cours;
  • S’assurer d’investir dans les meilleurs systèmes alternatifs à la cage.

Les données de ce rapport ont été compilées en août 2019, à partir d’informations publiées sur les sites internet des entreprises.

[1] Sondage IFOP pour CIWF France 2019

[2] Source CNPO/ITAVI

Télécharger :