Search icon

Manger moins, manger mieux, nouveau rapport du WWF

News Section Icon Publié 17/10/2019

"En faisant les bons choix de consommation et en changeant nos habitudes en cuisine, nous avons les clés pour agir et protéger la planète. "

C'est en partant de ce constat que WWF a publié un nouveau rapport avec le soutien technique de CIWF pour interroger le consommateur sur les impacts de son alimentation, et lui permettre d'orienter ses choix pour « manger moins, manger mieux ».

couverture rapport WWF Viande

"Si la réduction de la consommation de protéines animales est une réponse aux défis environnementaux actuels, la transition agro-écologique de l’élevage doit lui emboîter le pas. Nos comportements individuels sont des leviers d’action : agissons !"

L'objectif de ce rapport de WWF est de donner aux citoyens les clés pour choisir des viandes issues d'élevages plus durables, ce que CIWF préconise également. 

Les impacts environnementaux et sur le bien-être des animaux

Le rapport de WWF prend donc en compte les aspects environnementaux des différentes espèces et des différents types d'élevages, mais aussi les aspects liés au bien-être animal, pour lesquels CIWF a partagé son expertise. 

"Faire le choix d’une viande avec moins d’impacts pour l’environnement, c’est d’abord comprendre comment sa production peut l’affecter, et comment les différents modes de
production ou pratiques peuvent répondre à ces enjeux. Ce guide souhaite ainsi communiquer sur l’impact de l’élevage et de la consommation de viande, en se basant sur des méthodologies et connaissances scientifiques."

Quelques chiffres clés extraits du rapport

  • un Français consomme en moyenne 7 vaches, 9 moutons, 33 cochons et 1300 poulets au cours de sa vie
  • selon l'IPBES, 3/4 des surfaces agricoles dans le monde sont dédiées à l'élevage
  • 25 à 30% de notre impact individuel sur 'l'environnement est lié à l'alimentation (source INRA 2015)
  • De 2,5 à 10 kg de protéines végétales sont nécessaires pour produire 1 kg de protéines animales ( GIS, 2017. Efficience alimentaire des élevages)
  • La contribution de l’élevage au changement climatique au niveau mondial est de 14,5% (FAO, 2013)
  • 73% des émissions de méthane en France sont liées à l’agriculture, dont presque la totalité (97%) est issue des activités d’élevage.
  • La France est le 2eme utilisateur (en volume) de pesticides en Europe
infographie WWF viande

conclusion du rapport

L’analyse de l’impact des différentes filières sur l’environnement, et de leur prise en compte du bien-être animal montre que ces deux enjeux sont dépendants.

"Le choix durable d’un point de vue environnemental est donc aussi un choix éthique du point de vue du bien-être animal."

Toutes filières confondues, le mode de production biologique reste le plus respectueux des milieux et des animaux.