Search icon

LE PARLEMENT EUROPEEN DOIT REJETER LA PROPOSITION DE NOUVELLE PAC

News Section Icon Publié 20/10/2020

Hier soir, le Parlement européen a été témoin d'une décision inquiétante et antidémocratique concernant le vote de la Politique agricole commune (PAC), qui peut potentiellement avoir des conséquences désastreuses pour le bien-être animal en Europe.

À la toute dernière minute, le vote sur certains des aspects les plus importants du dossier (amendements 1127-1141) a été avancé à aujourd'hui, mardi 20 octobre. Ceci, sans que l'on prête attention au processus parlementaire, avec des listes de vote et des traductions finalisées au tout dernier moment. Tout cela s'est passé à huis clos, sapant les fondements de la démocratie et le droit des citoyens de connaître les activités des institutions.

Voter contre un débat tronqué

Compte tenu de cette évolution, qui vise à obtenir un accord de compromis sans débat proprement dit, nous exhortons les députés européens à voter aujourd’hui en faveur de l’Amendement 1147 pour renvoyer ce scénario de PAC à la Commission européenne. Elle doit présenter une nouvelle proposition conforme à ses obligations juridiques en vertu des traités de l'UE  ; il reste suffisamment de temps pour cela maintenant que la PAC actuelle est prolongée de deux ans. Mettre un terme à l’intensification de l’élevage et ses conséquences sur les animaux, l'extinction des espèces et la dégradation du climat, et garantir un système alimentaire durable et éthique, vallent la peine d'un processus législatif approprié, démocratique et cohérent.

Une coalition toxique ?

La semaine dernière, des négociations ont eu lieux entre les trois plus grands groupes politiques : le Parti populaire européen, l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates, et Renew Europe (Renaissance), qui se sont associés pour écraser toutes les propositions progressistes qui avaient été mises sur la table. Le texte issu de ce compromis menace d’entraver l’ambition de l’UE de promouvoir d’importantes réformes agricoles et pire, il menace de pousser l'UE à reculer, avec des amendements négatifs, sur le bien-être animal, comme sur l’alimentation (avec de nouveaux amendements visant à interdire l’utilisation de termes associés à la viande pour les produits végétaux).

Au lieu d'aligner la proposition de la PAC sur le Green Deal européen et la stratégie De la ferme à la Fourchette, la position de cette coalition informelle est régressive. Si elle était adoptée, elle représenterait un pas en arrière par rapport à la proposition de la Commission de 2018.

Nous avons besoin d’une politique agricole juste et durable, qui permette de sortir de l’élevage intensif et de soutenir ceux qui s’engagent pour un meilleur respect du bien-être animal.

Globe

Vous utilisez un navigateur obsolète que nous ne prenons pas en charge. Veuillez mettre à jour votre navigateur pour améliorer votre expérience et votre sécurité.

Si vous avez d'autres questions à ce sujet ou pour toute autre question, veuillez nous contacter à l'adresse suivante: infofrance@ciwf.fr. Notre objectif est de répondre à toutes les questions dans un délai de deux jours ouvrables. Cependant, en raison du volume élevé de correspondance que nous recevons, cela peut parfois prendre un peu plus de temps. S'il vous plaît, supportez-nous si c'est le cas. Si votre demande est urgente, vous pouvez également nous contacter au 01 79 97 70 50  (lignes ouvertes du lundi au vendredi de 9h à 17h).