La loupe

Pourquoi bannir les cages ?

La cage est le symbole des pires pratiques d’élevage et l’un des principaux instruments de l’élevage industriel. Nous n'accepterons jamais la piètre excuse que l'élevage en cage est un mal nécessaire pour produire notre alimentation. Il existe toujours une alternative. 

Les cages confinent et restreignent les animaux, entravent une grande partie de leurs besoins naturels les plus essentiels et montrent une face inacceptable de notre société. Malgré les problèmes évidents de cette pratique dépassée, plus de 370 millions d’animaux d’élevage sont confinés dans des cages en Europe chaque année.

La France est l’un des premiers producteurs de viande et de produits d’origine animale de l’UE :

  • 1er producteur de viande bovine
  • 2ème de lait
  • 3ème de porcs et de volaille

Sa transition vers l'élevage sans cage est particulièrement importante pour le reste de l’UE mais également au niveau national.

Il est temps d'en finir avec l'élevage des animaux en cage !

Les cages sont néfastes pour les :

Les poules élevées dans des cages dites « aménagées» continuent de passer la totalité de leur vie de pondeuses enfermées. 36% des poules pondeuses en France sont élevées de cette façon. Ces cages aménagées ne procurent que 750 cm2 d’espace vital par poule, à peine plus qu’une feuille A4. Les cages ne font que 45 cm de haut. Les poules ne sont toujours pas libres de courir, de voler, de fouiller le sol pour se nourrir, de prendre des bains de poussière ou de profiter de l’extérieur. Le manque d’exercice peut induire des problèmes physiques, comme des os fragilisés.

Environ 11 millions de truies sont élevées dans l’UE, sont près de 1 million en France. La majorité d’entre elles passent près de la moitié de l’année en cage, où il ne leur est même pas possible de se retourner. 

Une fois enfermée dans une case de gestation ou une cage de mise bas, la truie est privée de toute autonomie. Cet être sensible en est réduit à n’être qu’une simple unité de production en cage. Elle ne peut interagir avec les autres, n'a même pas la place de se retourner sur elle-même, et encore moins de marcher. Ce confinement peut entraîner des comportements anormaux, tels que le mâchonnement des barreaux, un abreuvement excessif et de l’apathie. Il peut aussi provoquer une faiblesse osseuse due à un manque de mouvement, et des infections des voies urinaires. La cage de mise-bas empêche aussi la truie de satisfaire son instinct naturel profond comme faire un nid avant de mettre bas, avoir des échanges normaux avec ses petits ou s’écarter d’eux pour se reposer. La frustration de ces comportements naturels peut aboutir à des mises bas retardées ou prolongées, des taux accrus de mort-nés et l’amener à tuer ses petits.

Pratiquement tous les lapins en France passent leur vie entière dans des cages métalliques nues, avec un espace de vie par lapin inférieur à la taille d'une feuille A4.

Leurs mouvements sont donc extrêmement restreints. Ils ne peuvent même pas s'allonger de tout leur long ou se tenir debout les oreilles dressées. Ils ne peuvent pratiquement pas se mouvoir, d’où des os souvent fragilisés, tandis que le sol grillagé provoque souvent des blessures douloureuses aux pattes, d’ailleurs cause fréquente de réforme de lapines reproductrices. 

Les lapins en cage sont aussi dans l’impossibilité d’exprimer leurs comportements naturels comme creuser, se cacher et rechercher de la nourriture. Toutes ces frustrations peuvent leur procurer un stress important et les amener à avoir des comportements stéréotypés.

Plus de 51 millions de cailles sont élevés en cage en France. Comme avec les poules pondeuses, les mouvements des cailles dans ces cages sont sévèrement limités et les blessures sont fréquentes. Elles ne sont pas en mesure d’exprimer leurs comportements naturels, comme se mouvoir, prendre des bains de poussière et picorer le sol pour se nourrir. Dans certains élevages, jusqu'à 80 oiseaux sont entassés par cage où ils disposent de très peu d’espace, ce qui provoque du stress, accroît le risque de picage de plumes et baisse la prise alimentaire.

Près de 35 millions de canards et d'oies sont logés dans des cages pour la production de foie gras, dont près de 71 % en France. La plupart des canards et des oies élevées pour le foie gras sont enfermés en cage les deux dernières semaines de leur vie, après avoir passé la première partie de leur vie avec accès au plein air. Les cages sont généralement petites, au sol grillagées, sans litière ni sol plein où se reposer. Les oiseaux y développent une posture et une locomotion anormales, des plaies aux ailes et des lésions aux pattes. L'alimentation forcée pour la production de foie gras provoque des inflammations de l’oesophage et d’autres blessures. La production de foie gras par gavage est d’une cruauté intrinsèque et devrait donc être également interdite.

Ce que nous faisons : créer Une nouvelle ère sans cage

« Une nouvelle ère sans cage » est une campagne de CIWF qui vise à mettre fin à l’utilisation des cages dans les élevages européens grâce à l’appui des gouvernements nationaux et des institutions européennes.

Depuis de nombreuses années, CIWF mène des campagnes pour l’interdiction des formes d’élevage les plus cruelles afin de garantir des normes de bien-être plus élevées pour tous les animaux d’élevage. Nous avons obtenu des progrès en Europe avec l’interdiction des cages individuelles pour les veaux et des cages conventionnelles pour les poules pondeuses et l’interdiction partielle des cases de gestation pour les truies, sans compter la reconnaissance des animaux comme êtres sensibles dans l’UE (traité de Lisbonne, 2009). Mais les pratiques d’élevage cruelles continuent néanmoins.

L’utilisation de cages est cruelle, dépassée et inutile. Leur utilisation doit prendre fin dans l’ensemble des élevages européens. Les décideurs politiques doivent contribuer à amener ce changement.

Ce que nous avons fait

  • 16 novembre 2021 : Remise de la pétition CIWF France pour interdire l'élevage des poules pondeuse en cage au Président Emmanuel Macron : 109 362 signataires.
  • Mai 2021 : Face à l'inaction du gouvernement, CIWF France gagne son recours devant le Conseil d'Etat.
  • 2020 : Plan "Bien-être animal" du gouvernement - rien sur les cages !
  • Fin 2019 : décret d'application de la loi EGalim - tentative de recul
  • 11 septembre 2019Initiative citoyenne européenne contre les cages : De septembre 2018 à septembre 2019, CIWF mène avec 170 autres associations européennes, une Initiative citoyenne européenne (ICE) pour interdire l'élevage en cage pour toutes les volailles, les lapins, les truies et les veaux. Cette ICE récolte plus de 1 600 000 millions de signatures de citoyens à travers tout le continent européen. C'est la 5ème ICE à dépasser le million de signatures imposé par la Commission européenne dans le processus des ICE.
  • 2018 : Loi EGalim en France - maigre avancée pour les poules.
  • 14 mars 2017 : 410 eurodéputés vote pour un rapport demandant une législation spécifique pour les lapins, incluant l'interdiction des cages.
  • 25 janvier 2017 : La Commission agriculture du Parlement Européen vote en faveur d'un rapport demandant l'élimination progressive des cages pour les lapins. En savoir plus
  • Juin 2017 :  Engagement du candidat Emmanuel Macron durant les présidentielles
  • Eté 2016 - 2017 : De nombreux supermarchés français s'engagent à supprimer les œufs de poules en cage d'ici 2025 : Aldi, Lidl, Carrefour, Intermarché et Netto, Casino, Franprix et Leader Price s'engagent à supprimer les œufs de cages de leurs rayons d'ici 2020 ou 2025. Système U s'engage à les supprimer sous sa marque propre uniquement d'ici 2020. Monoprix, Colruyt, Atac, Maximarché et Bi1 ont déjà éliminé les œufs de cage de leurs supermarchés depuis plusieurs mois/années. 
  • Juin 2016 : CIWF dévoile son enquête européenne sur l'élevage en cage des cailles : France, Italie, Portugal et Grèce. En savoir plus
  • Mai 2016 : CIWF remet 601 435 signatures au Conseil des Ministres de l'agriculture à Bruxelles. En savoir plus
  • Juillet 2015 :CIWF dévoile son enquête sur les poules élevées en cages aménagées : France, Italie, Chypres et République Tchèque. En savoir plus
  • Octobre 2014 : CIWF lance sa campagne Une nouvelle ère sans cage.
  • Eté 2014 : CIWF enquête sur les élevages de lapins : Chypre, Grèce, Italie, Pologne et République Tchèque. En savoir plus
  • 2013 : L'interdiction partielle des cages de gestation pour les truies entre en vigueur en UE. En savoir plus
  • 2012 : L'interdiction des cages conventionnelles pour les poules pondeuses entre en vigueur en UE. En savoir plus
  • 2007 : L'interdiction des cases pour les veaux entre en vigueur en UE
  • 1999 : L'interdiction des cases de gestation pour les truies entre en vigueur au UK
  • 1990 : L'interdiction des cases pour les veaux entre en vigueur au UK

Agir avec nous

Globe

Vous utilisez un navigateur obsolète que nous ne prenons pas en charge. Veuillez mettre à jour votre navigateur pour améliorer votre expérience et votre sécurité.

Si vous avez d'autres questions à ce sujet ou pour toute autre question, veuillez nous contacter à l'adresse suivante: infofrance@ciwf.fr. Notre objectif est de répondre à toutes les questions dans un délai de deux jours ouvrables. Cependant, en raison du volume élevé de correspondance que nous recevons, cela peut parfois prendre un peu plus de temps. S'il vous plaît, supportez-nous si c'est le cas. Si votre demande est urgente, vous pouvez également nous contacter au 01 79 97 70 50  (lignes ouvertes du lundi au vendredi de 9h à 17h).