Search icon

Enquête abattoir au Liban

News Section Icon Publié 12/12/2013

Enquête : des animaux français abattus dans des conditions déplorables au Liban

CIWF, l’ONG internationale dédiée aux animaux d’élevage, dévoile des images choquantes  tournées dans le plus grand abattoir de Beyrouth.
Pour visionner les images : lien vers la vidéo (attention images difficiles)

Des conditions déplorables en violation des normes internationales

L'enquête de CIWF révèle de graves violations des normes internationales sur l'abattage, édictées par l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), dont le Liban est Pays Membre.

L'abattoir du quartier de la Quarantaine de Beyrouth au Liban est la destination finale de nombreux moutons et bovins en provenance de France, République Tchèque et Espagne.

Les enquêteurs ont été témoins de traitements inacceptables infligés à ces animaux : battus avec violence pour les faire avancer, les moutons trainés par les membres sur le sol couvert de sang et jonché de morceaux de cadavres, soulevés, jetés puis immobilisés à terre avec le pied avant la mise à mort et les bovins suspendus conscients par une patte. Autant d'éléments contraires aux normes de l'OIE (Art 7.5.1 à 7.5.2) qui exigent que les animaux soient traités de telle façon qu'ils ne subissent aucunes blessures, détresse ou souffrance.

CIWF a formulé plusieurs plaintes auprès de l'OIE et des autorités compétentes libanaises, et a demandé à Stéphane Le Foll d’intercéder auprès de son homologue libanais. CIWF a également sollicité ses sympathisants pour exiger du Ministre de l’Agriculture libanais que l’abattoir de Beyrouth soit fermé jusqu'à ce qu'il soit entièrement restructuré et le personnel correctement formé, en conformité avec les recommandations de l'OIE en matière d'abattage. Plus de 40 000 courriels lui ont déjà été adressés.

Le commerce international d'animaux vivants : une triste réalité méconnue

L’UE exporte environ 3,4 millions d'animaux chaque année - bovins, porcs et moutons - en dehors de son territoire.  Les animaux transportés endurent souvent des transports trop longs, dans des conditions très difficiles (densités de chargement, variations de température, durées de transport et d’attente pour les formalités aux frontières etc.).

C'est dans le cadre de leur travail sur le commerce international des animaux d'élevage (transports, transit et fin de vie), que les enquêteurs de CIWF ont découvert cet abattoir, destination finale de nombreux animaux européens. 

CIWF alerte sur la réalité du commerce international d’animaux vivants, et appelle à privilégier l’exportation de viandes et carcasses afin d’éviter aux animaux les souffrances inhérentes aux transports longues distances, avec des niveaux de normes très en deçà des règles européennes, et dont l’application effective est très aléatoire.

Pour nous contacter
Leopoldine Charbonneaux, Directrice : l.charbonneaux@ciwf.fr
Romina Sanfourche, Chargée de campagnes : romina.sanfourche@ciwf.fr
Tel : 01 79 97 70 50  - 06 25 16 94 76 - 06 26 07 55 43

Vidéo Enquête CIWF - Abattoir public de Beyrouth, La Quarantaine (Liban)