Search icon

Une vache grandeur nature comme pétition

News Section Icon Publié 12/10/2015

Une vache, un périple sur des centaines de kilomètres 

Pour dire NON aux exportations d'animaux vivants hors de l'Union Européenne, chacun est invité à signer directement sur une vache grandeur nature, lundi 12 octobre 2015 de 12h à 14h, place Edmond Michelet à Paris (près de Beaubourg)

La vache de CIWF : une pétition en « 3D »

Cette vache est une « œuvre » blanche, inspirée par les bovins rencontrés au cours de nos enquêtes sur l’exportation d’animaux hors de l’UE. Elle est  destinée à recevoir les signatures des citoyens européens s’opposant aux exportations d’animaux vers des destinations lointaines, impliquant de longs et pénibles transports.


L’actrice Evanna Lynch, star de Harry Potter, sera aux côtés de CIWF pour démarrer la tournée à Londres le 9 octobre. Après son passage à Paris, notre #VacheEnTournée se rendra d’autres pays européens, avant de terminer son périple à la Commission européenne à Bruxelles, pour remise des signatures et d’un message simple : « Non à l’exportation d’animaux vivants ! »


Les exportations d’animaux vivants, un commerce cruel

Chaque année, environ 3 millions d’animaux sont exportés vivants hors de l’UE pour y être abattus, engraissés ou utilisés pour la reproduction. La France est le 3ème exportateur européen, avec en moyenne plus de 100 000 bovins et ovins envoyés chaque année vers des pays tiers. Les chiffres 2015 sont plus qu’inquiétants, atteignant déjà ce nombre sur le 1er semestre.
Ce commerce engendre d’importantes souffrances animales, liées aux transports longues distances ainsi qu’aux conditions d’élevage et/ou d’abattage dans les pays de destination, qui seraient souvent illégales en Europe.

 « Il est inacceptable que l'UE sape les fondements de sa propre réglementation de protection des animaux pour tirer profit d'un commerce si cruel. Il n’est pas normal de refuser certains traitements dans notre pays, mais de profiter de ce commerce sans le conditionner au respect des mêmes normes que les nôtres dans les pays de destination. » Léopoldine Charbonneaux, Directrice CIWF France

Non à l'exportation d'animaux vivants!

CIWF appelle à mettre fin au commerce européen d’animaux vivants vers des pays tiers (et le remplacer par l’exportation de la viande). Déjà, 112 eurodéputés soutiennent cette campagne et demandent, à nos côtés, la fin de ces exportations. Nous comptons aussi près de 100 000 signataires à la pétition.