Search icon

Transport d’animaux vivants : l’UE choisit la voie de garage.

News Section Icon Publié 21/03/2018

Au terme de semaines de mobilisation et malgré le soutien d’un tiers des députés européens, la Conférence des présidents du Parlement européen a rejeté jeudi 15 mars la demande de création d’une commission d’enquête parlementaire sur le transport d’animaux vivants hors de l’Union Européenne.

Afin d’appuyer la démarche des 223 parlementaires européens représentant l’ensemble des groupes politiques du Parlement européen, CIWF s’était mobilisée avec 7 autres organisations de protection animale (AFAAD, Fondation Brigitte Bardot, LFDA, L214, OABA, SPA, Welfarm) en interpellant le président du Parlement européen, Antonio Tajani. Il lui était demandé de permettre à cette commission d’enquête de voir le jour (pour cela, il fallait son inscription à l’ordre du jour de la Conférence des présidents et un vote favorable à sa création).

La mobilisation massive de citoyen.ne.s de toute l’Europe, dont les sympathisants de CIWF, autour des pétitions « 8 Hours » et «Stop the trucks », avec plus de 1 millions de signatures chacune, prouve que la question du transport des animaux vivants sur de longues distances est devenue une préoccupation majeure des européen.ne.s.

La Conférence des présidents a finalement opté pour un dispositif plus faible d’Implementing report qui devra constater les manques ou infractions aux règlementations européennes actuellement en vigueur.

Suite à la décision de ne pas mettre en place une commission d’enquête parlementaire, Pascal DURAND, Vice-Président de l’intergroupe sur le bien-être animal au Parlement européen a déclaré :

« Face à la souffrance animale les présidents des groupes S&D, ALDE et PPE ont préféré choisir la lâcheté et l’immobilisme en refusant de faire la lumière sur les responsabilités d’effroyables conditions de transport de plusieurs millions d’animaux vivants en Europe.

Il est absolument scandaleux que pour ne pas déplaire aux intérêts purement financiers de quelques grands groupes de transport et de l’agro-alimentaire, on méprise la volonté de millions de citoyens d’avoir un vrai débat public et transparent sur la souffrance animale et le respect des normes européennes sur les conditions de transport des animaux vivants au sein même de l’Union Européenne. »

En savoir plus sur le transport d'animaux vivants hors de l'UE https://www.ciwf.fr/campagnes/transport-animaux-vivants/