Search icon

Salon de l'agriculture : ni agribashing, ni complaisance

L’élevage français est loin d’être toujours modèle concernant le bien-être animal. Si certaines filières offrent de bonnes garanties en matière de bien-être animal, de nombreuses autres doivent évoluer. 

Alors que le Salon de l'Agriculture ouvre ses portes du 23 février au 3 mars, CIWF tient à rappeler que l'élevage français est majoritairement intensif. 68% des poules sont encore élevées en cage (contre en moyenne 54% en Europe), 99% des truies sont en cases de mises bas, 99% des lapins sont en cage…

D'ailleurs, d'après le dernier sondage de l'IFOP pour CIWF, 87% des Français sont opposés aux élevages en cage*.

Il faut sortir de l'élevage en cage. Il est inacceptable et d'autres modes d'élevages existent et font leurs preuves.

Il ne s'agit pas de faire de "l'agribashing", mais de montrer d'une part, la réalité de l'élevage en France et d'autre part,  que des solutions pour des élevages plus respectueux des animaux existent et se développent. 

Une réelle volonté de modifier nos habitudes alimentaires 

85 % des français se disent prêt à réduire leur consommation de viande et à acheter des produits plus respectueux des animaux*Mais sans étiquetage clair et objectif, comment pourraient-ils le faire ?  

Noyés sous les informations, emballages, mentions qui peuvent être trompeurs, les consommateurs n’ont pas la possibilité de faire des choix éclairés lors de leurs achats.

Il faut un étiquetage obligatoire de toutes les viandes et tous les produits laitiers selon le mode d'élevage.

 

*sondage IFOP réalisé pour CIWF France du 20 au 21 février 2019 sur un échantillon  de 1004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.