Search icon

News Section Icon Publié 21/06/2019

Des lapins élevés dans des enclos, en plein air,  libres de creuser des terriers, faire leur nid pour accueillir leurs petits, bondir, se dresser… Cela parait normal, c’est l’image qui nous vient en tête lorsque l’on pense à un lapin. C’est pourtant l’exception.

CIWF a rencontré Sylvie Girandier, qui possède un petit élevage de lapins bio en plein air. Elle nous raconte la réalité de son élevage, ce qu’elle a fait pour le bien-être de ses lapins, pour prévenir les maladies, les prédateurs... 

99% des lapins en France sont encore élevés en cages. Des cages alignées sur de longues rangées, souvent dans des bâtiments sans lumière naturelle, dans des cages trop basses et petites pour eux. Les lapins ne peuvent ni se dresser, ni bondir, ni se cacher, leurs pattes sont souvent blessées à cause du grillage sur lequel ils sont obligés de vivre.

Pourtant des alternatives existent. Les systèmes d’élevages en parcs se développent actuellement en France à plus grande échelle. On peut aussi trouver un certain nombre d’élevages de lapins en plein air, bien que rares et souvent de petites tailles. 

Des alternatives à l’élevage en cage existent et fonctionnent. Les cages doivent être reléguées au passé : il est plus que temps d’y mettre fin.

Comme citoyen de l’Union européenne, grâce à votre numéro d’identité, vous pouvez aider à mettre fin aux élevages en cage en Europe. Comment ?