Search icon

Succès pour les lapins au Parlement européen

News Section Icon Publié 14/03/2017

Les députés européens ont voté aujourd'hui en faveur d’une législation spécifique pour les lapins d'élevage en plénière ce jour au Parlement européen et ont exhorté la Commission européenne à lancer un processus législatif visant à éliminer progressivement les cages pour les lapins d'élevage au sein de l’Union Européenne.

CIWF est très fière de voir que ses efforts ont porté leurs fruits et que les citoyens européens ont été entendus par les eurodéputés. C’est un vote historique et courageux.

Un grand jour pour les lapins d'Europe !

Nous sommes ravis que les députés européens aient voté aujourd’hui en plénière en faveur du rapport demandant la suppression progressive des cages, l'amélioration des conditions d’élevage des lapins et demandant une législation spécifique à l'espèce.

Cette bonne nouvelle est le point culminant de nombreuses années de campagne de CIWF pour les lapins.
La directrice de CIWF France, Léopoldine Charbonneaux, a commenté cette nouvelle : « Quelle journée fantastique pour les lapins d'Europe ! L’élevage de lapin est très peu connu, mais des centaines de millions sont élevés en cage à travers l'Europe. Cette législation cruciale, spécifique à l'espèce, et le rapport sur le bien-être des lapins signifient clairement que leur bien-être ne peut plus être ignoré. »

Un travail de longue haleine

Actuellement, plus de 99% des lapins élevés pour leur viande dans l'UE passent leur vie confinés dans de minuscules cages grillagées sans aménagement, incapables d'exprimer leurs comportements naturels. Ce rapport offre de grandes chances d'obtenir une législation spécifique aux lapins. Tous les regards se tournent maintenant vers la Commission pour qu’elle prenne  en compte à son tour le bien-être des lapins d'élevage à travers de nouvelles lois qui aideront à créer Une nouvelle ère sans cage pour les lapins à travers l'UE.

En 2012 et 2014, nous avons exposé leur terrible situation à travers nos enquêtes, et depuis nos supporters ont multiplié les méthodes de mobilisation pour faire bouger les lignes pour les lapins.

En mai dernier, nous avons remis notre pétition de 600 000 signatures à l'intention des ministres européens de l'Agriculture, ainsi qu’aux eurodéputés, demandant la fin de l'élevage de lapins en cage. Nous avons également demandé aux enfants de toute l'UE de dessiner  comment les lapins devraient être élevés. Ces dessins ont été distribués aux 751 députés européens avant le vote d'aujourd'hui.

Plus récemment, à l'approche du vote, des panneaux d'affichage ont été accrochés à  Bruxelles, appelant les eurodéputés à créer Une nouvelle ère sans cage pour les lapins.

Aurélia Greff, notre responsable campagnes, a déclaré : « Le résultat positif d'aujourd'hui est l'aboutissement d'années de campagne de la part de nos supporters et de notre équipe. Nos sympathisants ont été formidables : ils ont envoyé plusieurs milliers d’emails, appelé les députés, tweeté, fait des dons et même proposé à leurs enfants de dessiner des lapins pour montrer comment nous devrions les élever. Nous ne pouvons pas les remercier assez ! »

99% des lapins sont élevés en cage en Europe

Chaque année, 320 millions de lapins sont élevés pour leur viande en Europe*. La France est le troisième producteur dans l'UE, produisant environ 37 millions de lapins par an.*

Aujourd’hui, 99% de ces lapins dans l’UE sont élevés dans des cages industrielles, qui ne leur permettent pas d’exprimer leurs comportements naturels, en violation de la Directive 98/58. Impossible de bondir, se redresser, se cacher, ronger... leurs pattes sont souvent blessées par le grillage et chaque lapin n’a pour espace que l’équivalent d’une feuille A4.  Malgré les grandes quantités d'antibiotiques qui leur sont administrées,  la mortalité dans les élevages peut atteindre 30%.

La Belgique utilise d’ores et déjà  des systèmes alternatifs qui font leurs preuves. Ce sont des systèmes en parc, où les lapins peuvent sauter, se redresser, se cacher, exprimer leur comportement naturel.

En France, CIWF travaille avec Terrena, principale coopérative française qui s’est engagée à ce que ses producteurs remplacent progressivement leurs cages par un système d’élevage en parcs, spécifiquement développé par la coopérative pour tenir pleinement compte du bien-être animal (pour sa marque Na-La Nouvelle Agriculture).

Si vous souhaitez en savoir plus sur les lapins et leur bien-être cliquez ici

* Estimation des chiffres FAOSTAT pour 2010-13

Contact presse : Claire Hincelin – claire.hincelin@ciwf.fr  / 01 79 97 70 53 - 06 26 07 55 43

Télécharger :