Search icon

Le gouvernement refuse la transparence

News Section Icon Publié 06/12/2019

oeufs

Mercredi 04 décembre, l’Assemblée nationale a examiné une proposition de loi relative à plusieurs articles de la loi Agriculture et alimentation, votée en octobre 2018.

Plusieurs députés avaient à cette occasion déposé des amendements pour rendre obligatoire l'étiquetage des œufs utilisés comme ingrédients – sur le modèle de ce qui est fait avec les œufs coquilles – afin de pouvoir savoir si les pâtes, gâteaux, mayonnaise… ont été cuisiné à base d’œufs plein air ou cage.

La transparence sur le mode de production est un outil majeur pour lutter contre les cages : cette mention déjà en place pour les oeufs dit coquille a permis de faire baisser à moins de 50% les ventes d'œufs de poule en cage, et la grande distribution s’est engagée à une baisse rapide dans les années à venir. Quand 71% des œufs utilisés comme ingrédients sont issus d’élevage en cage en France, l’information concernant le mode d’élevage pourrait certainement sortir des centaines de milliers de poules des cages.

tableau résultats des votes

Malheureusement, suite à l’opposition du Ministre de l’Agriculture sur cette proposition de mesure, elle n’a pas été votée. L'information du consommateur a été sacrifiée sur l'autel, désormais systématique, du maintien de l'agriculture industrielle, et car, "des avancées immenses" sont à venir. Une fois de plus, le gouvernement va à l'encontre des promesses du Président Macron, qui disait vouloir "interdire l'élevage en cage des poules".