Search icon

Les poissons, ces êtres sous-estimés

« Mais les poissons ne ressentent pas la douleur » reste une réponse commune lorsque l'on évoque les problèmes de bien-être animal.

Les recherches scientifiques nous font découvrir un peu plus chaque jour à quel point les poissons sont des êtres fascinants. Leur vie sociale est riche et bien plus complexe que nous le pensions. Ils communiquent, peuvent avoir des techniques de chasse collaboratives, se transmettent même des traditions culturelles.

La science et le bon sens nous enseignent que les poissons sont des êtres sentients, et de ce fait méritent de vivre dans de bonnes conditions, comme n'importe quel autre animal. Malheureusement, à cause des activités humaines, des milliards de poissons souffrent aujourd'hui, partout dans le monde.

Changer notre comportement envers les poissons

CIWF, en partenariat avec Eurogroup for Animals, a commandé une enquête auprès de l'agence ComRes sur l'attitude des européens à l'égard des poissons.

Plus de 9000 personnes ont été interrogées dans 9 pays européens en 2018. Les résultats montrent un décalage entre la perception qu’ont les personnes des poissons, et la manière dont ces derniers sont traités par l'industrie piscicole et agroalimentaire. La majorité des adultes (79%) sur l'ensemble des pays européens sondés, déclare que le bien-être des poissons devrait être assuré au même titre que celui des autres animaux que l’on consomme, et une majorité estime que leur bien-être pourrait être mieux protégé qu'il n'est actuellement.

Les problématiques concernant les poissons sont mal comprises et les entreprises piscicoles n'ont pas une communication claire. Par exemple, les consommateurs européens croient que le poisson certifié "durable" a bénéficié de meilleures conditions de vie, alors que la réalité est toute autre puisque le label n'aborde pas la question de leur bien-être.

La majorité des répondants affirment que le bien-être des poissons est un point central qui guide leur choix de consommation. Ces consomm'acteurs sont aujourd'hui impuissants car il n'existe aucun étiquetage ni label qui assure le bien-être des poissons. Par conséquent, aucune pression ne pousse aujourd'hui les industriels à mieux traiter les poissons. Au-delà du problème éthique, cela représente une opportunité économique manquée car la majorité des répondants déclarent être prêts à payer plus pour des produits garantissant le bien-être des poissons.

Une majorité écrasante (79%) des consommateurs européens aimeraient que les conditions de bien-être soient clairement indiquées sur les emballages de tous les produits contenant du poisson, afin qu'ils puissent faire des choix éclairés sur la nature, l'espèce et les conditions d'élevage des poissons qu'ils achètent et consomment.

Silver pacific salmon.jpg

Mille milliards d'oubliés

Les poissons sont les animaux les plus consommés sur la planète. Les chiffres sont astronomiques. Il est difficile de savoir exactement combien de poissons sont tués mondialement, car ils sont trop nombreux pour être comptés. En se basant sur leur poids, on estime qu'entre un et trois billions (soit entre 1 et 3 mille milliards) de poissons sont tués pour être consommés chaque année.

De tous les animaux que nous consommons, les poissons sont les plus grands incompris. Ce sont des êtres sentients. Ils ressentent la douleur, éprouvent du plaisir et d'autres émotions. Pourtant, les poissons sont peu protégés juridiquement et sont soit élevés dans de terribles conditions, soit pêchés à l'état sauvage en utilisant des méthodes cruelles.

La durée des souffrances endurées par les poissons au moment de leur abattage et jusqu’à leur mort effective se compte en minutes ou en heures. Une étude scientifique a mis en évidence qu'un poisson peut agoniser durant 55 à 250 minutes (soit plus de 4 heures !!!) lorsqu'il suffoque à mort. Ceux qui sont évidés vivants agonisent pendant 25 à 65 minutes.

Il est plus que temps de prendre enfin en compte le bien-être des poissons.

Globe

Vous utilisez un navigateur obsolète que nous ne prenons pas en charge. Veuillez mettre à jour votre navigateur pour améliorer votre expérience et votre sécurité.

Si vous avez d'autres questions à ce sujet ou pour toute autre question, veuillez nous contacter à l'adresse suivante: infofrance@ciwf.fr. Notre objectif est de répondre à toutes les questions dans un délai de deux jours ouvrables. Cependant, en raison du volume élevé de correspondance que nous recevons, cela peut parfois prendre un peu plus de temps. S'il vous plaît, supportez-nous si c'est le cas. Si votre demande est urgente, vous pouvez également nous contacter au 01 79 97 70 50  (lignes ouvertes du lundi au vendredi de 9h à 17h).