Search icon

Elevage en cage : vers une fin annoncée

News Section Icon Publié 08/10/2014

CIWF lance sa campagne européenne Une nouvelle ère sans cage pour mettre fin à l'utilisation de toutes les cages dans les élevages européens.

Les cages confinent et restreignent les animaux, entravent une grande partie de leurs besoins naturels les plus essentiels et montrent une face inacceptable de notre société. Il est temps d’évoluer.

 

La cage : une réalité pour 700 millions d'animaux en Europe

À travers le monde, des milliards d’animaux sont élevés en cage. En Europe, environ 700 millions animaux d'élevage sont dans des cages, dont près de 150 millions en France. Ils y sont isolés ou bien entassés dans des espaces confinés. Dans les pires cas, ces cages n’ont aucun enrichissement, tels que des grattoirs, niches ou autres matériaux d’occupation, fournissent un espace minimal et empêchent tout mouvement. Même avec les soins des éleveurs, ces conditions de logement peuvent avoir des conséquences graves sur la santé et le bien-être des animaux concernés. CIWF estime que les cages sont d'un autre âge et qu'elles sont inacceptables dans nos élevages.

Depuis de nombreuses années, CIWF mène des campagnes pour éliminer les pratiques d’élevage les plus cruelles et garantir des normes de bien-être plus élevées pour tous les animaux d’élevage. Grâce à l’action de CIWF, des progrès ont marqué l'Europe ces dernières années : l’interdiction des cages conventionnelles pour les poules pondeuses, l’interdiction partielle des cases individuelles pour les veaux et des cases de gestation pour les truies. Mais l’usage des cages, qui est l’une des pires pratiques de l’élevage intensif, continue néanmoins dans de nombreux élevages.

Pour Aurélia Greff, Responsable communication et campagne chez CIWF « Non seulement le nombre d'animaux maintenu en cage est effrayant, mais aussi et surtout l'extrême souffrance de chaque animal pris individuellement. Maintenus en cage toute leur vie, les animaux subissent de sérieux problèmes physiques et psychologiques. Nous devons interdire cette pratique d’un autre âge. »

Une évolution indispensable pour l'élevage de demain

Les conditions d’élevage actuelles dans les systèmes intensifs, où les animaux vivent entassés dans des espaces restreints, sont propices à la transmission des maladies. L’usage massif d’antibiotiques pour prévenir ces maladies liées à la promiscuité des animaux est l’une des principales raisons de l'augmentation de l'antibio-résistance qui rend les antibiotiques inefficaces non seulement pour les animaux, mais aussi pour l’homme au moment précis où ils sont le plus nécessaires.

Les cages sont le paroxysme d’un modèle d’élevage dont les impacts sur les animaux et les hommes sont inacceptables. Avec cette campagne, CIWF appelle à ouvrir les yeux sur la réalité de l’élevage intensif, et à faire évoluer l'élevage européen.

« Les citoyens sont massivement opposés à l’élevage intensif. Nous leur proposons de faire entendre leur voix en soutenant la campagne Une nouvelle ère sans cage et en signant pour demander la fin des cages en Europe » conclut Aurélia Greff.

Regarder notre vidéo de campagne.

Statistiques clés de l'élevage en cage

Le nombre d’animaux élevés en cage en France et en Europe est stupéfiant. En voici quelques exemples :

  • Les lapins – près de 330 millions logés dans des cages nues, sans aucun enrichissement, dont plus de 37 millions en France (99 % de tous les lapins d’élevage)
  • Les poules – plus de 285 millions logées dans des cages « aménagées » (58 % de toutes les poules pondeuses en Europe), dont environ 38 millions en France (70% de la production française)
  • Les canards et les oies – plus de 40 millions logés dans des cages pour la production de foie gras (90 % de toute la production de foie gras), dont environ 35 millions en France
  • Les truies – plus de 13 millions logées dans des cases de gestation (85 % de toutes les truies européennes) et des cages de mise bas (près de 90 % de toutes les truies européennes), dont environ 1,3 millions en France
  • Les cailles – plus de 140 millions élevées dans l’UE, pour la plupart dans des cages, dont plus de 38 millions en France

Contacts presse

Aurélia Greff - Responsable campagne -01 79 97 70 50 ou 06 16 59 40 77

Télécharger :