Search icon

Un spot contre l’élevage intensif au cinéma

News Section Icon Publié 05/10/2016

Un spot publicitaire pour dévoiler la réalité de l’élevage industriel et montrer que « l’origine France » ne suffit pas, sera diffusé dans les cinémas de France du 5 au 11 octobre et sur les réseaux sociaux. Alors qu’environ 80% des animaux en France sont élevés dans des systèmes intensifs, l’objectif est de montrer que des alternatives sont possibles et de demander au gouvernement un étiquetage obligatoire du mode d’élevage sur les viandes et produits laitiers. 9 Français sur 10* souhaiteraient en effet que l’étiquetage du mode d’élevage, basé sur le modèle des œufs, soit étendu à tous les produits carnés et laitiers. 

Mangez moins, mangez mieux

En France, environ 80% des animaux sont dans des élevages industriels, mais peu le savent, la publicité montrant généralement des images d’animaux gambadant dans les prés. Un spot publicitaire sera diffusé du 5 au 11 octobre dans 689 salles de cinémas et 92 départements pour dévoiler la réalité de l’élevage industriel et montrer que l’origine France ne suffit pas. Pour ce film, Billy Ze Kick a gracieusement repris sa célèbre chanson « Mangez-moi » pour la transformer en « Mangez mieux ».

Voir le spot ici : https://www.youtube.com/watch?v=McGHPmz1FMI 


Cette campagne a deux objectifs. D’une part montrer aux consommateurs qu’il existe des alternatives à l’élevage industriel et que CIWF propose un guide du consommateur responsable gratuit (http://www.ciwf.fr/guideconso). D’autre part, demander au gouvernement un étiquetage obligatoire du mode d’élevage de tous les produits carnés et laitiers. 


L’origine France ne garantit ni la qualité ni le bien-être animal

Vendredi 30 septembre, l’arrêté concernant la mise en place obligatoire d’un étiquetage de l’origine de la viande dans les plats préparés et du lait dans les produits laitiers dès le 1er janvier 2017 a été publié au Journal officiel. Pouvoir identifier l’origine France est important, mais insuffisant. L’origine France, ne contient aucun critère relatif aux conditions d’élevage ou au respect du bien-être animal, au-delà de la règlementation minimale applicable en France et en Europe à tous les élevages. De même, certaines allégations du type Produit du terroir, 100% Naturel ou encore À l’ancienne ne disent rien des conditions d’élevage et peuvent être trompeurs. Sans étiquetage, comment le consommateur peut-il s’y retrouver ?

Pourtant, 9 Français sur 10* souhaiteraient que l’étiquetage en fonction du mode d’élevage, basé sur le modèle des œufs, soit étendu à tous les produits carnés et laitiers . (Etude Qa, 2013) Les consommateurs veulent savoir comment leur alimentation est produite, et pas uniquement d'où elle vient.

C’est pourquoi CIWF demande, via une pétition en ligne dès mercredi 5 octobre un étiquetage obligatoire selon le mode d’élevage.
Pétition sur : ciwf.fr/etiquetage

Le gouvernement français a réussi à faire pression auprès de l’UE pour obtenir un étiquetage selon l’origine, il n’y a donc pas de raison qu’il ne puisse le faire pour un étiquetage obligatoire selon le mode d’élevage.
#MangezMieux

Ce spot a pu être réalisé grâce à une campagne de financement participative et la collaboration à titre gracieux de l’agence de communication TBWA-Globe et la société de production On En Parle Mercredi.

4 spots ont été réalisés au total, qui seront diffusés sur les réseaux sociaux :

 

*9 Français sur 10 souhaiteraient que l’étiquetage en fonction du mode d’élevage, basé sur le modèle des œufs, soit étendu à tous les produits carnés et laitiers. Etude Qa Research pour le collectif Question d’étiquette - Juillet 2013 https://www.ciwf.fr/media/1845053/etude-consommateurs-etiquetage.pdf

 


Contact presse
Claire Hincelin – claire.hincelin@ciwf.fr / 01 79 97 70 53 - 06 26 07 55 43

Télécharger :

201610CPFilmEtiquetage.pdf (PDF Taille (0,42Mo)