Search icon

Lapins d’élevage : Une belle victoire à consolider

News Section Icon Publié 25/01/2017

CIWF se félicite du vote de la Commission Agriculture du Parlement Européen aujourd’hui, où la majorité des députés ont voté en faveur du projet de résolution sur les lapins d’élevage présenté par le député Stefan Eck.

Ce vote envoie un signal fort à la Commission européenne pour l’abandon progressif des cages dans les élevages de lapins.

Elevages cunicoles : une belle victoire à consolider

La Commission Agriculture du Parlement Européen a voté aujourd’hui le rapport sur les lapins d’élevage présenté par  le député Stefan Eck (Allemagne). Ce vote envoie un signal fort à la Commission européenne : les députés ont reconnu la nécessité pour les pays européens d’abandonner progressivement les cages de batterie conventionnelles pour les lapins d’élevages, et appelé à encourager les  systèmes alternatifs, tels que l’élevage en parc. Comme pour les poules pondeuses actuellement, l’élevage cunicole s’ouvre à une nouvelle ère sans cage.  
Un bémol et pas des moindres cependant, la disposition demandant la mise en place d’une législation spécifique sur la protection des lapins n'a pas été adoptée à ce stade. Mais nous continuerons à faire pression pour que cette disposition soit réintroduite lors de la séance plénière à venir.

Le vote en plénière : une prochaine étape décisive


Le rapport sera soumis au vote en plénière dans quelques semaines. L'adoption de ce rapport constituera une première étape vers des normes plus élevées de bien-être animal pour les lapins. Loin de constituer comme certains l’affirment une « contrainte » supplémentaire, cela donnera aux éleveurs un avantage considérable en renforçant la qualité et la confiance des consommateurs pour les productions européenne par rapport aux importations en provenance de pays non membres de l'UE.
 


Le fruit d’un travail de nombreuses années pour CIWF

CIWF travaille sans relâche depuis de nombreuses années pour améliorer le bien-être des lapins élevés pour leur viande en Europe. En parallèle du travail mené avec les entreprises, comme en France avec Terrena sur un système alternatif en parc pour les lapins, nous sollicitons les citoyens. En mai dernier, nous avons remis une  pétition de plus de 600 000 signatures aux ministres européens de l'Agriculture demandant la fin de l'élevage de lapins en cages. Ces derniers jours, nos supporters ont envoyé plus de 588 569 emails aux députés membres de la Commission agriculture afin qu’ils prennent position pour le bien-être des lapins d’élevage.
 
Nous sommes très heureux que les députés européens aient écouté l'appel de centaines de milliers de citoyens européens qui demandent la fin des cages pour les lapins, rappelant aux décideurs que le bien-être animal est et sera toujours une question importante pour eux.
 
Pour Agathe Gignoux, responsable des affaires publiques pour CIWF France « C'est un grand pas en avant pour les lapins, 2ème espèce la plus élevée en Europe. Ce vote porte enfin la question des conditions d’élevage des lapins à l’agenda public et politique ». 


99% des lapins sont élevés en cage en Europe

Chaque année, 320 millions de lapins sont élevés pour leur viande en Europe.** La France est le troisième producteur de viande de lapin dans l'UE, produisant environ 37 millions de lapins par an.**

Aujourd’hui, 99% des lapins élevés pour leur viande dans l’Union Européenne sont dans des cages industrielles, qui ne leur permettent pas d’exprimer leurs comportements naturels, en violation de la Directive 98/58. Impossible de bondir, se redresser, se cacher, ronger... leurs pattes sont souvent blessées par le grillage et chaque lapin n’a pour espace que l’équivalent d’une feuille A4.  Malgré les grandes quantités d'antibiotiques qui leur sont administrées,  la mortalité dans les élevages peut atteindre 30%.

Des systèmes alternatifs sont d‘ores et déjà mis en place et font leurs preuves, en Belgique notamment. Ce sont des systèmes en parc, où les lapins peuvent sauter, se redresser, se cacher, exprimer leur comportement naturel.

Informations complémentaires sur l’élevage cunicole : voir notre brochure ici

*Source FAOSTAT 2010-2013
**source Agrest 2014