Search icon

CIWF France attaquée en justice

News Section Icon Publié 30/03/2017

En octobre 2016, CIWF France dévoilait la réalité de l’élevage intensif en France au cinéma et sur les réseaux sociaux, à travers plusieurs spots, dont l’un exposait les conditions d’élevage de 95% des cochons français. Suite à cette campagne, les représentants de la filière porcine ont assigné CIWF France en justice.

 L’industrie ne nous fera pas taire.

La filière porcine française, avec 95% de ses élevages en intensif, a du mal à faire évoluer ses modes de production vers des modes plus extensifs d’avenir, et opte pour attaquer ceux qui remettent en cause leurs pratiques. Si dans le cas de l’assignation en justice de CIWF France, la filière, via le Centre de Documentation des Métiers du Porc (CDMP)  ne conteste pas la réalité des images que nous avons diffusées, elle estime néanmoins que notre message « n’achetez pas de viande issue d’élevages industriels » est un « appel au boycott fautif » et que notre campagne causerait un « préjudice important aux professionnels de la filière porcine française ».

Pour Léopoldine Charbonneaux, directrice de CIWF France « Notre mission est de dénoncer l’élevage industriel et d’encourager les modes d’élevage plus respectueux du bien-être animal. Nos actions ont pour but d’informer les consommateurs sur la réalité et l’étendue de l’élevage intensif et les alternatives qui existent, pour leur permettre de faire des choix éclairés. Il est donc essentiel de pouvoir informer et sensibiliser le public. L’industrie ne nous fera pas taire. »

Voir le spot

L’élevage intensif est le vrai coupable ; les animaux sont les vraies victimes

Cette vidéo dévoile notamment la réalité des conditions de vie de 95% des cochons en France et démontre ainsi que « l’origine France » d’une viande ne donne pas de garanties particulières en termes de bien-être animal, au-delà de la règlementation minimale. La législation[1] exige par exemple un accès permanent des porcs à des matériaux manipulables (paille, sciure...) et interdit la coupe des queues en routine. Néanmoins la plupart des élevages français sur caillebottis ne fournit pas de tels matériaux et procède à des coupes de queue systématiques.

Le spot montre aussi qu’une autre voie existe, et aide le consommateur à s’orienter vers des produits issus d’élevages plus respectueux des animaux, mais aussi de l’environnement, et des hommes.

Extrait vidéo MangezMieux cochon

En France 95% des cochons sont élevés en intensif

En France, 80% des animaux sont élevés dans des systèmes industriels. Pour les cochons, les chiffres montent à 95%. Le reste étant du porc sur paille, et moins de 1% de la production est en plein air.

Pourtant, les Français sont très préoccupés par le bien-être des porcs. 75% des consommateurs affirment, que s’ils étaient davantage informés des conditions habituelles d’élevage des porcs, ils achèteraient uniquement des produits issus d’élevages respectueux du bien-être animal[2]. La filière doit s’adapter à la demande des consommateurs, qui sont de plus en plus exigeants en termes de bien-être animal.

Informations complémentaires :

Contact presse

Claire Hincelin – claire.hincelin@ciwf.fr  / 01 79 97 70 53 - 06 26 07 55 43

[1] Directive 2008/120/CE, entrée en vigueur en France en 2003.
[2] Sondage Yougov pour CIWF France, réalisé du 04/12/2012 au 06/12/2012 sur un échantillon représentatif de la population française de 1009 personnes.

Télécharger :