La loupe

Près de 8 Français sur 10 veulent que l’Europe réaffecte les fonds agricoles à la transition hors cage

News Section Icon Publié 14/12/2020

Selon une nouvelle enquête, 78% des citoyens français considèrent que l’Union Européenne doit réaffecter les fonds agricoles à la transition vers l’élevage hors cage. Après le succès historique de l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) pour mettre fin aux cages (pour les poules, lapins, truies, cailles…), ce sondage confirme encore une fois que les citoyens français ne veulent plus de soutien public à l’élevage en cage et considèrent que la France et l’UE doivent agir pour la transition hors cage. En pleine négociation de la Politique Agricole Commune et son volet français, CIWF appelle le gouvernement à entendre la voix de ses citoyens.

Les attentes fortes des citoyens français sur les cages

CIWF révèle aujourd’hui les résultats d’un nouveau sondage qui exprime l’avis des citoyens de plusieurs pays européens quant à l’élevage en cage en Europe et sur la façon dont l’UE traite le sujet du bien-être des animaux d’élevage et alloue les fonds publics en matière agricole.

Ainsi, selon l’enquête :
- 78%** des Français jugent cruel l’élevage en cage

- 78% des Français pensent que l’UE devrait allouer les fonds publics pour accompagner la transition vers l’élevage hors cage et seulement 13% ne sont pas d’accord avec cela.

Une opportunité inédite d’agir en faveur des animaux d’élevage

L’Initiative Citoyenne Européenne « End the cage age » (« Une nouvelle ère sans cage »), lancée en septembre 2018, a recueilli 1 397 113 signatures validées.

Le seuil requis de 1 million de signatures est ainsi largement dépassé. De plus, alors que le seuil minimum de signatures devait être atteint dans au moins 7 pays de l’UE, il l’a été dans 18 Etats membres ! Suite à la remise des signatures validées, le Comité de citoyens de l’ICE a été entendu le 30 octobre par la commission européenne. La prochaine étape sera en début d’année 2021 avec une audition devant le parlement européen.

« Les résultats de ce sondage prouvent une nouvelle fois l’attente forte de changement de la part des citoyens français et européens quant au sort réservé chaque année aux 300 millions d’animaux d’élevage élevés en cage. La question n’est pas de savoir si l’UE doit sortir de l’élevage en cage, mais quand et comment. Avec le succès historique de l’Initiative Citoyenne Européenne " Une nouvelle ère sans cage", le moment est venu pour les pays de l’Union Européenne d’entendre leurs citoyens et faire évoluer la loi pour interdire les cages » Léopoldine Charbonneaux, représentante du comité de citoyens qui porte cette ICE et directrice de CIWF France.

Une Europe plus encline à agir que la France ?

Alors que les citoyens demandent que les fonds européens soient alloués à la transition hors cage, l’Europe pousse la France à agir. Dans une lettre récemment rendue publique, le Ministre de l'agriculture français s'est fait épingler en mai 2020 par la Commissaire Européenne à la Santé (en charge du bien-être animal), Stélla Kyriakides, pour la mauvaise application de la directive sur les poules pondeuses en cage, pointant du doigt le nombre important en France de cages non conformes à la réglementation minimale, et menaçant de faire usage des recours juridiques à sa disposition. La Commissaire considère que ces manquements sont à mettre sur le compte d'un manque de moyen ou de volonté politique.

Dans cette lettre rappelant le ministère français à ses responsabilités, la commissaire ajoute : « Il est important que la France exploite au mieux tous les outils disponibles pour soutenir les objectifs de la stratégie "de la ferme à la table ". Ainsi, les plans stratégiques nationaux au titre de la nouvelle politique agricole commune proposée devraient tirer pleinement parti de l'éventail des outils disponibles et seront évalués et approuvés par la Commission sur cette base ».

Alors que la France est en pleine préparation de son Plan Stratégique National (1er trimestre 2021) pour la future Politique Agricole Commune, CIWF comme 8 français sur 10 défend ainsi l’idée selon laquelle les fonds de la future PAC ne doivent pas financer l'élevage en cage et doivent être alloués à la transition hors cage ! CIWF a rédigé des propositions sur la PAC pour réorienter les fonds publics vers la transition hors cage et les a transmis au Ministère de l’agriculture. A suivre...

Plus récemment encore, le 30 novembre 2020, le service recherche du Parlement européen a publié un rapport dont le titre fait écho à l’Initiative Citoyenne Européenne « End the cage age ».
Le rapport indique qu’un élevage hors cage peut être atteint en Europe, par des instruments financiers et politiques à court terme et une législation à plus long terme et que les subventions de la PAC pourraient être de bons instruments pour aider les agriculteurs à opérer la transition : « pour stimuler l'abandon des cages, ces subventions ne devraient être utilisées que pour les systèmes hors cage …. »

Alors que la France est en pleine préparation de son Plan Stratégique National (1er trimestre 2021) pour la future Politique Agricole Commune, CIWF comme 8 français sur 10 défend ainsi l’idée selon laquelle les fonds de la future PAC ne doivent pas financer l'élevage en cage et doivent être alloués à la transition hors cage ! CIWF a rédigé des propositions sur la PAC pour réorienter les fonds publics vers la transition hors cage et les a transmis au Ministère de l’agriculture. A suivre...

 

----

 

L'enquête, commandée par Compassion in World Farming, Animal Equality, Vier Pfoten International, Humane Society International - Europe, WeMove Europe et World Animal Protection Netherlands, a été réalisée par Yougov. Tous les chiffres, sauf indication contraire, proviennent de YouGov Plc. La taille totale de l'échantillon était de 1012 adultes. Le travail sur le terrain a été effectué entre les 23 et 24 septembre 2020. L'enquête a été réalisée en ligne. Les chiffres ont été pondérés et sont représentatifs de l'ensemble des adultes français (âgés de 18 ans et plus).
**Les répondants ont été invités à lire ces informations avant de répondre aux questions :
"Dans l'Union européenne (UE), plus de 300 millions d'animaux d'élevage (par exemple, des poules, des porcs, des lapins, des canards, des oies, des veaux, etc.) sont élevés dans des cages pour être consommés. Certaines personnes affirment que le confinement et la restriction des mouvements naturels causés par les cages ne sont pas justifiables. D'autres personnes affirment que les cages sont nécessaires pour optimiser l'élevage car elles permettent d'élever des animaux à grande échelle".

Globe

Vous utilisez un navigateur obsolète que nous ne prenons pas en charge. Veuillez mettre à jour votre navigateur pour améliorer votre expérience et votre sécurité.

Si vous avez d'autres questions à ce sujet ou pour toute autre question, veuillez nous contacter à l'adresse suivante: infofrance@ciwf.fr. Notre objectif est de répondre à toutes les questions dans un délai de deux jours ouvrables. Cependant, en raison du volume élevé de correspondance que nous recevons, cela peut parfois prendre un peu plus de temps. S'il vous plaît, supportez-nous si c'est le cas. Si votre demande est urgente, vous pouvez également nous contacter au 01 79 97 70 50  (lignes ouvertes du lundi au vendredi de 9h à 17h).